Rechercher Article

18 Articles trouvé(e)(s)
9 Novembre 2021

Annexes psychiatriques des prisons : des projets de texte de loi contraires aux droits fondamentaux

Unia demande aux autorités belges de respecter ses engagements en transférant les personnes internées actuellement détenues en prison vers des structures de soins appropriées. Unia rejette l’adoption des projets de loi tendant à légaliser les annexes psychiatriques, lieux de séjour jugés illégaux au sens de la Convention européenne des droits de l’Homme.

19 Novembre 2020

Combattre la discrimination et la haine : un rôle tant pour la justice que pour toute la société

La question des délits de haine est au cœur des préoccupations politiques, judiciaires et policières depuis longtemps. Néanmoins, on constate dans ces matières un taux élevé de classement sans suite au niveau judiciaire. Il est également connu que les victimes de ce type de faits sont parfois réticentes à entreprendre des démarches pour faire valoir leurs droits.

14 Septembre 2020

L’Europe doit respecter les droits humains également en matière de soins psychiatriques 

Unia co-signe une lettre ouverte demandant le retrait du projet de protocole à la Convention européenne pour la protection des Droits de l’Homme et la biomédecine - dite Convention d'Oviedo. Le protocole autorise les traitements et les admissions forcés dans les établissements de santé mentale, ce qui est contraire aux droits des personnes handicapées. 

2 Juillet 2020

Les pratiques de sélectivité policière à la loupe

Les choix de management d’une zone de police sont susceptibles d’impacter positivement ou négativement, parfois sans que cela ait été voulu, les relations entre police et population, notamment au travers de contrôles d’identité de certains groupes de la population. C’est ce qui ressort d’une recherche action menée entre 2017 et 2019 au sein de la zone de police de Bruxelles Nord par l’Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) et financée par Unia. 

22 Mai 2019

Un homme condamné pour avoir notamment insulté des policiers sur base de leur couleur de peau

Le Tribunal correctionnel de Charleroi a condamné jeudi une personne entre autres pour des insultes racistes à l'encontre de policiers. Unia s’était constitué partie civile dans ce procès. “Par cette condamnation, le juge rappelle que le racisme à l'égard des blancs doit, comme toute forme de racisme, être combattu", mentionne Patrick Charlier, directeur d’Unia.