Négationniste condamné

14 Avril 2005
Domaine d'action: Vie en sociétéInternet
Critère de discrimination: Racisme

Le Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme prend acte de la condamnation de Siegfried VERBEKE sur base de la loi antinégationniste (du 23 mars 1995) et de la loi antiraciste (du 30 juillet 1981).

Siegfried VERBEKE vient en effet d'être condamné par la Cour d’Appel d'Anvers à un an de prison ferme et une amende de 2.500 EUR. En outre, ses droits civils et politiques lui ont été retirés pour une période de 10 ans. Le Centre, partie civile et à la base du procès intenté contre Siegfried VERBEKE, reçoit un euro de dédommagement, tout comme la Fondation Auschwitz.

Siegfried VERBEKE était poursuivi pour ses activités visant à nier le génocide juif commis par le régime nazi durant la Seconde guerre mondiale. Avec son frère, Herbert, il dirigeait le VHO, une organisation dont l’unique but est de diffuser les pamphlets et les ouvrages des principaux négateurs belges et étrangers. Le VHO anime également un site Internet négationniste.

La Cour d’Appel d’Anvers a été frappée par le mépris que le condamné témoigne envers l’énorme souffrance que les crimes contre l’humanité, commis par la dictature nazie, ont provoqué et qu’il tente de nier ou de minimiser d’une façon pseudo scientifique pour rendre acceptable le nazisme.

Le Centre se réjouit de cette condamnation importante et encourageante qui renforce la jurisprudence en la matière.

Articles comparables