Proposition de séparer les hommes des femmes dans les bus: Unia renvoie vers l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes

10 Avril 2018
Domaine d'action: Autres domaines
Critère de discrimination: Autres critères

Depuis quelques jours, Unia a reçu de nombreux signalements concernant cette proposition du parti Islam de séparer les femmes des hommes dans les transports publics, une proposition qui va totalement à l’encontre d’une société inclusive, telle que prônée par Unia. 

Légalement, Unia n'est pas compétent pour traiter les signalements relatifs au genre, c’est l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, avec lequel Unia collabore, qui est mandaté pour cela.

Nous invitons donc toute personne qui souhaite réaliser un signalement à ce sujet à se tourner vers l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes.

Quant au contenu du programme du parti Islam, si Unia rappelle l’importance qu’il accorde à la liberté d'expression, une liberté fondamentale, il faut également souligner qu’elle n’est pas absolue et qu’elle peut être limitée par le code pénal. Nous continuerons à condamner moralement toute initiative qui a pour but  de fragiliser le vivre-ensemble et la vision d’une société égalitaire.

Articles comparables

4 Février 2018

L’enseignement en Belgique reste inégalitaire selon l’origine sociale ou ethnique des élèves

Nous sommes tous nés égaux, parait-il. Et pourtant dès les bancs de l’école, certains enfants sont plus égaux que d’autres, tous ne reçoivent pas les mêmes chances.  Unia s’empare de cette question  en publiant aujourd’hui son Baromètre diversité Enseignement.  Une vaste étude commanditée à l’ULB, la KU Leuven et l’UGent et qui met  en évidence des processus structurels induisant des inégalités entre les élèves. En Fédération Wallonie-Bruxelles, 662 enseignants et directeurs d’école issus de 320 écoles ont été interrogés.