Tribunal du travail Gand, section Saint-Nicolas, 2 juin 2020

2 Juin 2020
Domaine d'action: EmploiInternet
Critère de discrimination: Racisme
Arrondissement judiciaire: Flandre orientale
Juridiction: Tribunal du travail

Un homme travaille comme conseiller en prévention dans une entreprise de travail adaptée où travaillent de nombreux employés issus de l'immigration. Il publie régulièrement des messages racistes sur son profil Facebook. L'homme est licencié parce qu'il est inapte à travailler en tant que conseiller en prévention. 

Date : 2 juin 2020 

Instance : Tribunal du travail Gand, section Saint-Nicolas 

Critère : racisme 

Domaine d’action : emploi 

Décision : 

Le tribunal du travail juge que la décision de licenciement est justifiée. "Alors que le conseiller en prévention est censé assister l'employeur dans les mesures de prévention du harcèlement au travail, la publication des messages montre que le requérant lui-même ne voit aucun inconvénient à proférer des propos insultants, dégradants... Cela démontre déjà son incompétence en tant que conseiller en prévention." 

L'homme a aussi prétendu avoir été licencié parce qu'il était politiquement actif au sein du Vlaams Belang et avoir été victime de discrimination en raison de ses convictions politiques. Cependant, il n'a pas apporté de faits susceptibles de prouver une présomption de discrimination. 

Unia n’était pas partie à la cause. 

En abrégé : Trib.trav.Gand, sect. Saint-Nicolas, 02-06-2020