Revoir les processus d’orientation scolaire

16 Décembre 2018
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: RacismeAutres critères

Côté enseignants, Unia demande que les processus d'orientation scolaire soient revus afin qu’ils aboutissent à des choix d’options réellement positifs pour les élèves. Côté élèves, Unia prône un premier degré élargi pour laisser mûrir leur choix d’études sur base de réelles motivations.

Revoir les processus d’orientation scolaire

Donner plus de transparence et d’objectivité aux décisions des délibérations

Unia demande que les processus d'orientation scolaire soient revus afin qu’ils aboutissent à des choix d’options réellement positifs pour les élèves. Cet objectif nécessite le développement de nouveaux outils destinés à soutenir les enseignants dans leur travail de délibération et d'évaluation des élèves.

Les décisions prises au sein des conseils de classe doivent être le fruit de choix neutres et objectifs et ne pas être influencés par les éventuels préjugés et stéréotypes (liés à l’origine ethnique, sociale ou au genre) de leurs membres. Afin de mieux garantir ceci, il faut plus de transparence dans les décisions des délibérations prises dans les conseils de classe sur la poursuite des études et sur des programmes individuels adaptés pour les élèves souffrant de troubles de l’apprentissage. Par ailleurs, les objectifs de l’enseignement doivent être clairement formulés dans le programme commun et les conseils de classe de toutes les écoles doivent appliquer les mêmes objectifs minimaux dans leurs décisions sur la poursuite des études. Il faut également prévoir des objectifs élargis et clairs pour les enfants qui ont besoin de plus grands défis.

Revoir les processus d’orientation scolaire

Donner aux jeunes suffisamment de temps pour laisser mûrir leur choix d’études

En prévoyant un premier degré élargi, les élèves peuvent laisser mûrir leur choix d’études afin de mieux tenir compte de leur motivation et de leurs talents.

En Fédération Wallonie-Bruxelles, le principe de l’allongement du tronc commun contenu dans le Pacte pour un enseignement d’excellence va dans le bon sens et doit être conforté.

La modernisation de l’enseignement secondaire dans l’enseignement flamand a maintenu la distinction entre une filière A et B. La logique d’orientation en cascade risque ainsi de se perpétuer. Unia plaide pour que cette modernisation soit évaluée afin de voir dans quelle mesure elle favorise l’égalité des chances dans l’enseignement pour tous les élèves.

Mémorandum 2019

Cette recommandation fait partie du mémorandum d'Unia pour les élections de 2019.