5 témoignages

Trop vieux pour louer une voiture, pas de cours de danse pour un couple de même sexe, impossible de louer un appartement faute de fiche de salaire… Les raisons pour lesquelles les gens font appel à nous sont nombreuses. Ci-dessous vous découvrirez les histoires de 5 personnes qui, un jour, ont croisé Unia.

    5 témoignages

    Trop vieux pour louer une voiture

    Je m’appelle Jean-Marie et j’ai 67 ans. J’ai récemment voulu louer une voiture pour emmener mes petits-enfants visiter un parc d’attractions et en profiter pour faire aussi de belles balades avec eux. Quelle ne fut pas ma surprise quand l’employé de l’agence de location m’a répondu qu’il ne pouvait pas me louer un véhicule car j’avais plus de 65 ans ! Je ne suis pas grabataire et je suis parfaitement en état de conduire ! C’est à ce moment-là que j'ai croisé Unia.

    Après avoir raconté ma mésaventure, Unia a contacté l’entreprise de location et lui a rappelé qu’imposer 65 ans comme un âge maximum était contraire à la législation. Unia a démontré que les conducteurs âgés entre 51 et 75 ans étaient ceux qui causaient le moins de dégâts sur les routes.

    Grâce au travail d’Unia, l'entreprise a supprimé cette limite d'âge. Et j’ai pu emmener mes petits-enfants pour deux journées formidables qui resteront dans mes plus beaux souvenirs.

    5 témoignages

    Pas d'embarquement possible avec un chien d’assistance

    Je m’appelle Anita et je suis malvoyante. J’adore voyager, toujours en compagnie de mon chien Lucky, mais c’est souvent bien compliqué. Il y a quelques années, j’ai voulu réserver un vol pour l’Espagne. Les premières tentatives ont échoué, la compagnie a d’abord refusé la présence de Lucky à bord, pour ensuite se justifier en prétextant qu’il y avait plusieurs chiens d’assistance sur ce vol et que c’était trop compliqué à gérer. À la troisième tentative, la réservation est finalement validée. Et pourtant, mon chien ne figurait pas sur la liste des passagers le jour de l’embarquement ! Ce n'est qu'après de longues discussions et en reconnaissant un problème de communication interne à la compagnie que j’ai pu embarquer.

    De retour de voyage, j’ai contacté Unia qui m’a alors rapporté qu’une mésaventure similaire était survenue à une personne en chaise roulante avec la même compagnie. Unia a alors envoyé un courrier à celle-ci, mais sans réponse. Il faudra une mise en demeure officielle pour que la compagnie reconnaisse enfin ses erreurs. Grâce à Unia, j’ai reçu un dédommagement et la compagnie aérienne a finalement désigné un expert pour mener un audit auprès de ses services sur l’accessibilité de ses vols.

    5 témoignages

    Louer un appartement sans fiche de salaire

    Je m’appelle Vinciane et il y a quelques mois je me suis mise à la recherche d’un nouveau logement, le bail de mon appartement prenant fin. Après avoir vu une annonce intéressante et envoyé mes coordonnées et quelques infos, l’agence immobilière m’a signifié que les visites n’étaient possibles que pour les candidats avec une fiche de paie (et donc un emploi). Vu que j’étais au chômage à ce moment-là, j’ai compris que la procédure s’arrêtait là pour moi.

    J’ai contacté Unia qui est entré en contact avec l’agence immobilière. Celle-ci a reconnu avoir suivi les exigences du propriétaire sans vraiment réfléchir aux conséquences. Après avoir informé du caractère illégal d’un tel refus, Unia a proposé de donner aux agents immobiliers de cette société une formation au sujet de la loi antidiscrimination. C’est une victoire à mes yeux car je sais que les demandeurs d’emploi en recherche d’un logement ne vivront pas la même désillusion que moi avec cette agence.

    5 témoignages

    Une publicité choquante dans un journal local

    "Ils arrivent... Réfugiez-vous !" Voilà le slogan utilisé par une société de vente de portails dans la presse locale. De nombreux habitants de la commune et moi-même avons été choqués par cette publicité. Nous avons donc décidé de contacter Unia.

    L’expert qui a pris en charge le dossier nous a confirmé que cette publicité nourrissait les amalgames et stigmatisait les réfugiés, bien qu'elle ne soit pas vraiment une incitation à la haine au sens juridique du terme. Après avoir été contactée par Unia, la société a publié un message sur son site internet pour clarifier ses intentions et a diffusé une nouvelle publicité dans laquelle elle s'engageait à offrir un certain montant à la Croix-Rouge pour tout portail commandé.

    5 témoignages

    Un homme danse seulement avec une femme

    Je m’appelle Salvatore, je suis en couple depuis bientôt 5 ans avec Rik. C’est lui qui m’a fait découvrir les « danses de salon ». C’est devenu notre loisir préféré. Il y a quelques années, nous nous étions inscrits dans une école de danse près de chez nous. Lors du premier cours, on nous a signifié assez sèchement que la danse était quelque chose de sérieux et que chez eux, un homme dansait toujours avec une femme. Nous nous sommes présentés en tant que couple et nous avons trouvé la remarque vexatoire. On nous a envoyé à l’accueil où on nous a confirmé que cette règle était bien indiquée sur leur site Internet.

    Nous avons contacté Unia qui a pris notre affaire au sérieux et qui a contacté l’école de danse. Assez réticente au début, la directrice a ensuite été plus attentive quand Unia a expliqué le cadre des lois antidiscrimination.  

    Finalement, l’école a décidé de supprimer cette règle, autorisant les couples du même sexe à danser ensemble. Nous y sommes retournés comme un acte militant et malgré quelques regards les choses se sont bien passées. Nous avons même pu participer à un concours au nom de l’école, concours que nous avons gagné ! C’était le premier trophée de l’école remporté par un couple homosexuel et nous sommes certains que ça a aidé à changer les mentalités des élèves et encadrants de cette école. Aujourd’hui, on y a beaucoup d’amis.