Un nouveau projet pour améliorer la collecte et le traitement des données relatives à l’égalité en Belgique

21 Septembre 2020
Domaine d'action: Tous les domaines

« Improving equality data collection in Belgium » (IEDCB) est un projet belge cofinancé par le programme REC (Rights, Equality and Citizenship) de la Commission européenne. Il est mené en partenariat par la cellule Égalité des chances (SPF Justice) et Unia.

Le projet a pour ambition d’améliorer la collecte et le traitement des données en lien avec l’égalité en Belgique. Nous commençons le projet par un inventaire de l’ensemble des données qui existent en Belgique à ce sujet. Nous prévoyons des entretiens avec des experts sur la question de l’égalité, et nous diffusons un questionnaire à la société civile. En juin 2021, nous publierons un rapport et organiserons une conférence pour présenter nos recommandations pour la récolte et le traitement des données relatives à l’égalité.

Quelles sont ces données relatives à l’égalité précisément ?

Les « données relatives à l’égalité » (equality data) sont toutes les données grâce auxquelles nous pouvons  décrire et analyser l'égalité ou l’inégalité. Elles peuvent être tant quantitatives que qualitatives. Il s'agit notamment de données officielles (recensement, banque de données administratives), de sondages, d’enquêtes de victimation, de plaintes ou de signalements, de tests en matière de discrimination, de monitoring de la diversité et d’enquêtes qualitatives.

Pourquoi ces données sont-elles importantes ?

Dans le cadre de la lutte contre les discriminations et les inégalités, il est indispensable de collecter des données relatives à l’égalité afin d’avoir une image plus précise de la réalité. Des données correctes et complètes constituent la base pour pouvoir identifier les problèmes et les résoudre par des politiques basées sur des faits et non sur des intuitions.

Un exemple : le monitoring socioéconomique d’Unia

Le Monitoring socioéconomique 2019 réalisé par Unia en collaboration avec le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale est un exemple d’equality data. Ce monitoring permet de mesurer l’intégration sur le marché du travail en fonction de l’origine des personnes et ainsi d’analyser l’(in)égalité sur le marché du travail.

Quelles données sont concernées par le projet IEDCB ?

Dans le cadre de ce projet, nous dressons un inventaire des equality data existantes en Belgique pour trois groupes de critères de discrimination :

  1. les critères dits ‘raciaux’ : prétendue race, couleur de peau, nationalité, ascendance et origine nationale ou ethnique ;
  2. conviction religieuse ou philosophique ;
  3. orientation sexuelle, identité de genre (transgenre) et intersexe.

N’hésitez pas à nous contacter si vous voulez en savoir plus sur le projet. Vous pouvez le faire par mail à l’adresse suivante : sophie.forrez@unia.be ou par téléphone (02 212 30 48).

Vous travaillez pour une organisation qui est active autour des critères ci-dessus ou qui est engagée d’une autre manière avec la question des données sur l’égalité ? Cliquez ici pour participer à l’enquête. 

Articles comparables

21 Septembre 2017

La discrimination des musulmans reste un problème croissant en Europe (rapport FRA)

Nombreux sont encore les musulmans vivant en Europe être confrontés à la discrimination, à la violence physique et au harcèlement alors que la plupart d'entre eux se sentent fortement liés au pays dans lequel ils vivent. C’est ce que dit la FRA (European Union Agency for Fundamental Rights) dans un nouveau rapport qui se base, entre autres, sur la réponse de quelques 25.000 personnes ayant des origines migratoires hors Europe.