Monitoring Socio-économique: premier rapport (2013)

Les politiques de l’emploi sont l’une des priorités majeures des gouvernements de notre pays. Que ce soit en matière de relance économique, de développement industriel, d’innovations technologiques, de valorisation de l’esprit d’entreprise ou encore en matière de formation et d’accompagnement des demandeurs d’emploi, la mobilisation des partenaires sociaux et du monde politique constitue depuis toujours, et aujourd’hui plus que jamais, un élément central du développement de nos sociétés

Monitoring Socio-économique: premier rapport (2013)

Dans ce cadre et eu égard, entres autres, au développement démographique de notre pays et au contexte de la mondialisation, la question de l’insertion professionnelle des personnes de nationalité ou d’origine étrangère représente l’un des défis à relever. D’autant que comme le souligne l’introduction du rapport Migration 2012 du Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme, «la migration fait et fera structurellement partie de notre futur».

La Belgique n’échappe ni à ces constats ni à ses responsabilités en la matière.

Aussi, le Centre et le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale ont voulu prendre les leurs en s’investissant dès 2006 dans la construction d’un outil de mesure et d’aide à la décision permettant d’avoir une représentation affinée de la position des personnes sur le marché du travail selon leur origine et leur historique migratoire. Ils devançaient ainsi l’une des recommandations de l’OCDE qui affirmait en 2008 que « si on disposait de plus de statistiques sur les lieux de naissance des personnes et de leurs parents, on serait mieux armé pour faire le suivi des résultats des migrants et de leurs enfants en matière d’emploi, ce qui permettrait de mieux concevoir les mesures d’intégration et de mieux les évaluer».

L’outil Monitoring tend à combler ce manque de données statistiques afin de renforcer et préciser la connaissance de la composition du marché du travail et de sa distribution en fonction de l’historique de nationalité des personnes, d’outiller les partenaires sociaux en mettant à leur disposition des données objectives utiles et nécessaires à une analyse des secteurs d’activité, de doter les responsables politiques d’un outil d’évaluation et d’orientation des politiques de l’emploi et de « diversité ».

Si nous voulons lutter plus efficacement contre le chômage, définir au mieux les politiques d’accompagnement nécessaires et lutter contre les discriminations structurelles, ces nouveaux outils de connaissances sont, certes, insuffisants mais incontournables. Ils sont néanmoins nécessaires à l’heure de repenser les moyens et les méthodes visant à améliorer la participation économique et sociale de certaines catégories de travailleurs ou demandeurs d’emploi.

Le présent rapport est le fruit d’un long travail et d’un partenariat composé du SPF Emploi et du Centre, en collaboration avec la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale, le Registre national et des experts universitaires. Qu’ils soient tous ici remerciés pour leur engagement et la mise à disposition de leur expertise. 

Gageons que nos efforts respectifs porteront leurs fruits.

Vous pouvez télécharger la version digitale du premier rapport du Monitoring Socio-économique ci-dessous. Nous vous souhaitons une excellente lecture.

Jozef De Witte en Patrick Charlier
Directeur et Directeur adjoint

Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme

Pierre-Paul Maeter
Président du Comité de direction
SPF Emploi, Travail et Concertation sociale

Téléchargements

Publications comparables

14 Février 2014

Discrimination et désaffiliation des jeunes issus de l’immigration

{title}

Pour les jeunes "issus de l'immigration", l’origine étrangère de leur famille, la mauvaise réputation de leur quartier ou encore l’échec scolaire auquel ils ont été confrontés constitue autant d’obstacles à leur entrée dans la vie active. Le malaise exprimé par et au sujet de ces jeunes est révélateur d’un problème structurel plus large et plus profond. C’est ce que souligne cette étude.

13 Juin 2018

Rapport annuel 2017 : Refuser l’inertie

{title}

2017 a été une année chahutée. Les débats relatifs aux matières liées aux compétences d'Unia ont été vifs mais ont mené à plusieurs avancées pour lutter contre les discriminations. Il faut notamment citer l'adoption, en Région bruxelloise, d'une ordonnance permettant d'approcher un employeur sous une identité d’emprunt en vue de vérifier s’il discrimine un candidat (mystery shopping). Le fédéral a suivi, plus timidement, début 2018.