Attentat au Musée juif de Belgique: “Le caractère antisémite a été reconnu par les jurés”

12 Mars 2019
Domaine d'action: Vie en société
Critère de discrimination: Racisme

"Le choix du lieu de cette attaque n’est pas le fruit du hasard, le caractère antisémite a été reconnu par les jurés", réagit Unia à la condamnation de Medhi Nemmouche par la Cour d'assises de Bruxelles. Nacer Bendrer a, quant à lui, été reconnu co-auteur pour lui avoir fourni les armes utilisées.

Unia tient à souligner la qualité des débats et se félicite des vertus pédagogiques d’un tel procès, à l’exception notable de la défense de Mehdi Nemmouche. "Lorsque des terroristes visent des juifs ou des lieux symboliques de la judaïté - avant le Musée juif, pensons à l’attentat perpétré par Mohammed Merah - cela constitue une attaque directe contre l’ensemble de notre société et cela annonce souvent d’autres attentats", insiste Patrick Charlier.

L’arrêt établit que Medhi Nemmouche et Nacer Bendrer avaient "la volonté de nuire à la population belge en général et à la communauté juive en particulier portant gravement atteint à l’État belge".

C’est en raison de l’intention antisémite de l’auteur des faits qu’Unia s’était constitué partie civile aux côtés des victimes et des autres parties civiles. "Nous avons tenu à ce que cet élément ne soit pas évacué des débats au profit de théories fumeuses et complotistes", dit Patrick Charlier.

Articles comparables

2 Juin 2022

Agression raciste d’un éboueur : une condamnation logique

Le tribunal correctionnel de Dinant vient de condamner l’agresseur d’un jeune éboueur d’origine africaine à une peine de travail de 100 h et une amende de 800 € pour coups et blessures avec la circonstance aggravante du mobile raciste. « Unia s’était constitué partie civile et nous nous félicitons que cette agression raciste et totalement gratuite soit sanctionnée » explique Patrick Charlier, directeur d’Unia. 

9 Mars 2022

Guerre en Ukraine : travailler ensemble pour assurer une protection efficace des personnes fuyant la guerre

Myria, Unia, le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale, l’Institut pour l'égalité des femmes et des hommes (IEHF) et l'Institut fédéral pour la protection et la promotion des droits humains (IFDH) saluent l'attitude proactive du gouvernement belge pour obtenir une protection rapide des personnes fuyant la guerre en Ukraine.

25 Octobre 2021

Joyce : « Ça serait déjà un grand pas si cette génération ose s’exprimer sur le racisme et la discrimination »

En 2020, Joyce et son petit ami rentrent dans la librairie De Slegte à Louvain. Une femme les interpelle et les traite de « sales étrangers ». Joyce filme l’interpellation et sa vidéo devient rapidement virale. À la suite de cet événement, Joyce est allée en justice et a pu compter sur le soutien d’Unia. Elle vous raconte son histoire.