Fédération Wallonie-Bruxelles

Unia a sélectionné une liste de priorités pour le nouveau gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Tout au long de la législature, nous suivrons de près les avancées sur ces thématiques.

1. Former enseignants et personnels de soin à la diversité

Charger l’administration (RES) de mettre en place des modules diversité dans la formation initiale et continue des enseignants et du personnels des soins de santé (Care) 

De nombreux enseignants se disent incapables de gérer la diversité au sein de leurs classes, qu’il s’agisse d’élèves LGBTI, handicapés, d’élèves grandissant dans la pauvreté ou d’origines étrangères. Par ailleurs, les enseignants ne sont souvent pas conscients de l’impact des images stéréotypées qu’ils ont de leurs élèves, stéréotypes qui ont bien souvent une influence sur les avis d’orientation qu’ils donnent.

Le secteur des soins de santé est lui aussi confronté à un accroissement de la diversité des usagers qui nécessite la mise en place d’une politique d’accès aux soins davantage inclusive prêtant une attention particulière à l’hétérogénéité des publics. Il est dès lors urgent de former et d’outiller nos professionnels sur cet enjeu de la diversité.  

2. L'école pour tous

Accélérer la mise en place des mesures structurelles du Pacte d’excellence pour une école inclusive 

Notre système éducatif ne parvient pas à offrir la même qualité d’enseignement à tous les élèves. Il est pourtant crucial d’offrir les mêmes chances à tous les enfants sans que la qualité de l’enseignement en pâtisse. Ce but exige un processus global de réformes de manière à mettre la gestion de la diversité au centre des contenus, des méthodes d’apprentissage, des structures et des stratégies d’enseignement. Les principaux leviers identifiés : combattre la ségrégation, faire de l’orientation un choix vraiment positif pour l’élève, lutter contre toutes les formes de harcèlement dans l’école. Toutes les mesures contenues dans le Pacte d’excellence tendant vers ces différents objectifs doivent être soutenues et mises en œuvre dans les meilleurs délais.  

3. De la diversité dans les pouvoirs publics

Charger les pouvoirs publics de la Fédération Wallonie-Bruxelles de réaliser un monitoring de leur personnel, d’effectuer des autotestings de leurs services de recrutement et d’initier des mesures d’actions positives 

Certains publics sont sous représentés au sein des services de la Fédération (personnes handicapées, personnes d’origine étrangère, personnes de 45 ans et plus…). L’administration doit pourtant montrer l’exemple en termes de diversité et être représentative de la société qui l’entoure. Il est donc recommandé que les services de la Fédération puissent monitorer la composition de leur personnel, évaluer périodiquement le travail, la neutralité et l’objectivité de leurs cellules de recrutement et initier si cela s’impose des mesures d’actions positives.      

4. La reconnaissance des diplômes obtenus à l’étranger

Accélérer et faciliter les procédures d’équivalence des diplômes obtenus à l’étranger  

Bénéficier d’une équivalence de diplôme est un impératif pour biens des personnes arrivant de l’étranger et souhaitant poursuivre en Belgique leurs parcours scolaire ou professionnel. L’obtention de cette équivalence demeure aujourd’hui souvent difficile et ce, malgré les améliorations apportées aux différentes procédures. Il y a lieu d’améliorer l’accessibilité et l’accueil des publics, les délais de traitement des dossiers et le suivi des demandes. Dans ce cadre, un renforcement et une stabilisation du personnel de ce service semble s’imposer si l’on se réfère aux dernières recommandations formulées par le médiateur de la Fédération Wallonie-Bruxelles. 

5. Un plan interfédéral contre le racisme

Contribuer à un plan d’action interfédéral contre le racisme

Unia recommande que le nouveau gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles plaide au niveau interfédéral pour le développement d’un plan d’action interfédéral contre le racisme.