Apporter des solutions structurelles pour favoriser l’emploi des personnes handicapées

16 Décembre 2018
Domaine d'action: Emploi
Critère de discrimination: Handicap

Unia demande la création d’une conférence interministérielle chargée de mettre en œuvre des solutions structurelles pour l'emploi des personnes handicapées. Unia demande aussi d’évaluer la législation qui encadre la réintégration des travailleurs malades de longue durée.

Apporter des solutions structurelles pour favoriser l’emploi des personnes handicapées

Réunir une conférence interministérielle sur l'emploi des personnes handicapées

Les personnes handicapées sont largement discriminées sur le marché de l'emploi. Selon l’Enquête sur les forces de travail 2016, le taux d’emploi de la population entre 15 et 64 ans qui se déclare fortement limitée dans ses activités quotidiennes en raison d'un handicap, d'une affection ou d'une maladie de longue durée, ne dépasse pas les 23%, alors qu’il s’établit à 62% pour l’ensemble des 15-64 ans. Unia demande la création d'une conférence interministérielle sur l'emploi des personnes handicapées chargée de mettre en œuvre des solutions structurelles pour remédier à cette situation. Il s'agit par ailleurs d'élaborer un plan d'action ambitieux et transversal visant la suppression des pièges à l'emploi et l'amélioration de l'accompagnement des personnes handicapées vers et dans l'emploi ordinaire, mais aussi de rappeler l'obligation d'aménagements raisonnables aux employeurs, opérateurs de formation, organismes de mise à l'emploi et aux agences d'intérim. 

Apporter des solutions structurelles pour favoriser l’emploi des personnes handicapées

Faciliter la réintégration des travailleurs malades de longue durée

Depuis le 1er décembre 2016, l'arrêté royal du 28 octobre 2016 encadre la mise en œuvre de parcours de réintégration vers l'emploi des malades de longue durée. L'objectif est de stimuler la réintégration de ces personnes qui ne peuvent exercer pleinement leur travail, de manière définitive ou temporaire. Des signalements auprès d’Unia indiquent que ce nouveau dispositif présente pourtant des failles puisqu'il débouche souvent sur le licenciement du travailleur concerné et non sur la mise en place d'un travail qui lui soit adapté. Unia demande donc la réalisation d’une évaluation de cette législation en concertation étroite avec les associations représentatives des personnes handicapées et des malades de longue durée.

Mémorandum 2019

Cette recommandation fait partie du mémorandum d'Unia pour les élections de 2019.