ING: discrimination envers les clients de plus de 60 ans ?

3 Août 2010
Critère de discrimination: Âge

Aujourd’hui, le Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (le Centre) a pris connaissance de la décision de la banque ING de limiter à 1.000 euros le montant des retraits aux automates par les clients de plus de 60 ans.

Le Centre a déjà reçu plusieurs questions et signalements à ce propos.

Depuis 2003 déjà, la discrimination fondée sur le critère de l’âge est interdite en Belgique, tant dans le secteur de l’emploi que dans celui des biens et services.

La Belgique est un précurseur en la matière, avec quelques autres pays européens. En effet, cette interdiction de discrimination fondée sur l’âge dans la mise à disposition de biens et de services ne couvre pas toute l’Union européenne. Un débat politique houleux est d’ailleurs actuellement en cours autour de cette question. Il va de soi que le Centre plaide pour que la réglementation qu’on connaît en Belgique soit d’application dans tous les Etats membres.

Depuis 2003 également, le Centre est compétent pour traiter des cas de discriminations basées sur l’âge.

Toute différence de traitement sur base de l'âge est interdite, sauf lorsqu'elle peut être justifiée par un but légitime et est appliquée de manière appropriée et nécessaire. Le Centre s’interroge sur le fait que la mesure d’ING puisse remplir ces conditions.

Edouard Delruelle a précisé : « le Centre va prendre contact avec ING dès aujourd’hui pour demander des éclaircissements et pour éviter que les plus de 60 ans ne puissent être discriminés d’aucune manière ».
 

Articles comparables

27 Mars 2023

Fracture numérique : comment réduire les inégalités ?

La digitalisation de notre société n’est pas sans conséquences sur les droits des personnes les plus fragiles. Certaines situations peuvent être discriminatoires. Unia a analysé les bouleversements en cours au regard de la législation anti-discrimination et publié un avis sur ce phénomène en collaboration avec le Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale.  Le cadre légal doit être amélioré. 

18 Novembre 2021

Vaccination et Covid Safe Ticket : Unia analyse les motifs d’une défiance grandissante

Un an après un premier rapport analysant l’impact de la crise sanitaire sur les droits humains, Unia poursuit son travail de monitoring des droits fondamentaux dans le contexte de lutte contre la pandémie. Sur la base des signalements envoyés par les citoyens et d’une veille continue de la législation antidiscrimination, Unia brosse une année de pandémie en chiffres et en faits.