Les migrants de la première génération sortent de l’ombre

8 Septembre 2014
Critère de discrimination: Âge

Le Centre interfédéral pour l’égalité des chances présente le documentaire « Voyage sans retour »

Le Centre interfédéral pour l’égalité des chances présente le documentaire ‘Voyage sans retour’ consacré aux migrants turcs et marocains de la première génération, arrivés en Belgique dans les années soixante. Patrick Charlier, directeur du Centre explique : « Avec le documentaire ‘Voyage sans retour’, nous voulons commémorer les 50 ans de la migration turque et marocaine en Belgique. Nous voulons aussi rendre hommage à ces migrants de la première génération, et mettre en lumière la situation de ce groupe particulier de migrants aujourd’hui âgés ».

‘Voyage sans retour’ se déroule comme une rencontre de Marocains et de Turcs, immigrés de la première génération, et qui ont vieillit en Belgique. Des hommes et des femmes dont les récits de vie posent de nombreuses questions : sur nous-mêmes, sur l’histoire de la Belgique, mais aussi sur la reconnaissance à avoir à l’égard de ces immigrés de l’ombre, qui ont déposé ici leurs valises et qui, dans ce documentaire, les ouvrent au spectateur, avec beaucoup de pudeur et de lucidité. Un film vrai, tantôt sérieux tantôt drôle, qui invite à la rencontre. Ce documentaire a été réalisé par Sergio Ghizzardi, lui-même petit-fils de migrants italiens.

La présentation du film s’est déroulée au Musée Red Star Line à Anvers, en collaboration avec le Bois du Cazier, deux musées qui ont à cœur la place de la migration dans la mémoire collective de notre pays.

‘Voyage sans retour’ rend hommage à ces migrants qui ont été invités en Belgique pour combler le manque de main d’œuvre dans les années 60 et 70. Ce documentaire retrace le parcours de vie de ces travailleurs migrants aujourd’hui à l’âge de la pension. Pour Patrick Charlier, « le vieillissement des migrants de la première génération soulève de nombreuses questions sur leur expérience du vieillissement en Belgique, sur leurs besoins et leurs attentes spécifiques. Cela renvoie aussi à la question de la gestion de la diversité dans le secteur des soins aux personnes où les patients et le personnel sont souvent démunis face à une situation peu connue et qu’il est nécessaire de mettre en lumière afin d’y apporter des réponses adaptées ».

Articles comparables

18 Novembre 2021

Vaccination et Covid Safe Ticket : Unia analyse les motifs d’une défiance grandissante

Un an après un premier rapport analysant l’impact de la crise sanitaire sur les droits humains, Unia poursuit son travail de monitoring des droits fondamentaux dans le contexte de lutte contre la pandémie. Sur la base des signalements envoyés par les citoyens et d’une veille continue de la législation antidiscrimination, Unia brosse une année de pandémie en chiffres et en faits.

22 Juillet 2021

Suppression de l’obligation de vote : chaque voix compte !

Le 14 juillet dernier, le parlement flamand a approuvé la suppression de l’obligation de vote pour les élections communales. Prochainement, les résidents en Flandre ne seront donc plus obligés de se rendre aux urnes pour le niveau communal. Mais pour certains groupes, exercer son droit de vote n’était déjà pas évident. Unia réclame dès lors une attention particulière pour les électeurs faisant face à certains obstacles pour exercer leur droit de vote.