Obtenir la preuve par email: ce qu’il faut faire

Envoyer un email

Utiliser soit le message standard proposé par le site immobilier, soit rédiger soi-même un bref message pour savoir si le bien est encore disponible et s’il est possible de le visiter. L'email peut également être adressé à l’adresse email du propriétaire ou de l’agence immobilière.

Exemple d'email à envoyer

Bonjour,                                                                              

Je suis intéressé-(e) par la location de cet appartement situé (préciser l’adresse si disponible). Est-il encore disponible ? Serait-il possible de le visiter ?

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Bien à vous,

(Nom)

Demander à une connaissance ou à une association d’envoyer un email similaire

L'email ne doit pas être totalement identique à l'email initial mais il doit reprendre les mêmes éléments (disponibilité, demande de visite,…) que le premier email.

La connaissance doit utiliser son propre nom qui doit être « à consonance belge ».

Vous pouvez faire appel à une des associations reprise dans cette liste.

Réagir le jour même

Les deux contacts doivent se succéder le même jour à quelques heures d’intervalle. Un délai trop long entre les deux demandes pourrait expliquer une réaction différente de la part du bailleur.

Envoyer un nouvel email au bailleur après une réponse différente

Si le propriétaire ou l’agence vous a répondu que le bien n’était plus disponible, mais qu’elle a ensuite répondu le contraire à votre ami (ou à l’association), nous vous conseillons d’envoyer un second email, à votre nom, pour savoir si la situation a évolué. Il est en effet possible que des raisons légitimes expliquent la différence de traitement (par exemple : un autre candidat locataire avait pris une option, mais s’est ensuite rétracté). Il en va de même si vous n’avez jamais eu de réponse, alors que votre ami (ou l’association) a eu une réponse positive.  

Exemples d'emails à envoyer             

En cas de refus pour vous et accord pour l’autre profil :

Bonjour,

Je vous avais contacté le (date du 1er contact) à propos de la location de l’appartement situé à ( préciser l’adresse). Vous m’aviez indiqué qu’il n’était plus disponible mais je constate que l’annonce est toujours visible (ou en ligne) et je suis  toujours intéressé-e par la location du bien. Est-il encore disponible ?

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Bien à vous,

(Nom)

En cas d’absence de réponse pour vous et d’accord pour l’autre profil :

Bonjour,

Je vous avais contacté le (date du 1er contact) à propos de la location de l’appartement situé à ( préciser l’adresse). N’ayant toujours pas reçu de réponse à ce jour, je vous recontacte pour savoir si le bien est toujours disponible et s’il est possible de le visiter.

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Bien à vous,

(Nom)

Respecter la chronologie

Ce dernier email doit uniquement être envoyé après qu’il y ait eu une réaction à l'email envoyé par votre connaissance (ou l’association). La chronologie des faits peut permettre de créer ce qu’on appelle en droit une « présomption de discrimination », qui fera glisser la charge de la preuve vers le propriétaire. Autrement dit, ce sera dorénavant à lui de prouver qu’il a agi correctement et n’a pas commis de discrimination.

Les profils utilisés doivent être comparables

Il est indispensable que le profil fictif (utilisé par votre connaissance ou par l’association) soit comparable à votre profil, SAUF en ce qui concerne votre nationalité ou votre origine. De très légères différences doivent toutefois apparaitre entre les deux profils pour éviter les soupçons du propriétaire (quelques années de différence d’âge, quelques dizaines d’euros de différence dans le revenu, un métier comparable mais pas identique,…).

Certaines informations doivent quant à elles être totalement identiques car elles peuvent influencer la décision du bailleur (nombre de personnes qui occuperont le bien, type de revenus, la durée du bail souhaitée, la présence d’animaux de compagnie,  fumeur ou non, état civil,…).

De même, si vous avez renseigné au propriétaire que vous pouviez présenter certaines garanties telles que la preuve de paiement de loyers précédents, une recommandation de votre ancien bailleur, un garant,…le profil de comparaison devra mentionner ces mêmes garanties, même si ces éléments n’existent pas en réalité.

Il se peut que le propriétaire ou l’agence ne demande pas tous ces éléments, mais mieux vaut être préparé à y répondre, surtout en cas d’appel téléphonique avec le propriétaire.

Afin de vous aider à constituer des profils comparables, vous pouvez utiliser cette fiche

Vous souhaitez des conseils ou un accompagnement pour la réalisation de ce test ?

Faites appel à Unia ou à une association partenaire.

Vous voulez signaler une discrimination ?

Contactez Unia

Vous souhaitez obtenir plus d'informations juridiques sur la preuve, le test de situation ou l'enregistrement?  

Consultez notre vademecum juridique