Obtenir la preuve par téléphone: ce qu’il faut faire

Enregistrer la conversation

Soit vérifier à l’avance que le téléphone permet d’enregistrer la conversation et que l’enregistrement est convertible en fichiers numériques. Si ce n'est pas le cas, télécharger une application d'enregistrement vocal sur votre téléphone. 

Soit appeler avec un téléphone, mettre le haut-parleur et enregistrer avec un autre téléphone ou un dictaphone.

Ne pas effacer ces enregistrements du téléphone !  

Demander à une connaissance ou à une association de rappeler

Votre connaissance ou l’association qui réalisera ce test veillera à respecter les consignes suivantes :

Essayer de rester dans une conversation assez brève avec le propriétaire même s’il est impossible de prévoir comment cela va se dérouler.

Exemple de conversation

"Bonjour (Bonsoir), ici (nom à consonance belge). Je vous appelle à propos de l’annonce pour la location d’un appartement situé à (adresse ou commune où est située le bien). J’aurais souhaité pouvoir visiter ce bien, est-ce encore possible ?"

Être flexible et accepter la proposition de date (sauf peut-être si c’est le jour même) ainsi que les conditions du bail (date d’entrée dans les lieux, garantie locative,…) et mettre un terme à la conversation.

Par la suite, la connaissance ou l’association annule le rendez-vous en indiquant, par exemple, qu'elle a trouvé un autre logement.

La connaissance ou l’association doit bien connaitre votre situation (voir « Profils comparables » ci-dessous). Elle ne doit pas avoir d’accent étranger, ni de nom étranger.

S’il n’est pas possible d’enregistrer la conversation : mettre par écrit le témoignage de la personne qui a rappelé le propriétaire/agent immobilier. Attention, dans ce cas-ci, il est préférable de demander l'aide d'une association plutôt que d’un proche dont l’objectivité pourrait être mise en doute.

Vous pouvez faire appel à une des associations reprise dans cette liste

Réagir le jour même

Les deux contacts doivent se succéder le même jour à quelques heures d’intervalle. Un délai trop long entre les deux demandes pourrait expliquer une réaction différente de la part du bailleur.

Les profils utilisés doivent être comparables

Il est indispensable que le profil fictif (utilisé par votre connaissance ou par l’association) soit comparable à votre profil, SAUF en ce qui concerne votre nationalité ou votre origine. De très légères différences doivent toutefois apparaitre entre les deux profils pour éviter les soupçons du propriétaire (quelques années de différence d’âge, quelques dizaines d’euros de différence dans le revenu, un métier comparable mais pas identique,…).

Certaines informations doivent quant à elles être totalement identiques car elles peuvent influencer la décision du bailleur (nombre de personnes qui occuperont le bien, type de revenus, la durée du bail souhaitée, la présence d’animaux de compagnie, paiement des loyers précédents, fumeur ou non, état civil,…).

De même, si vous avez renseigné au propriétaire que vous pouviez présenter certaines garanties telles que la preuve de paiement de loyers précédents, une recommandation de votre ancien bailleur, un garant,… le profil de comparaison devra mentionner ces mêmes garanties, même si ces éléments n’existent pas en réalité.

Il se peut que le propriétaire ou l’agence ne demande pas tous ces éléments, mais mieux vaut être préparé à y répondre, surtout en cas d’appel téléphonique avec le propriétaire.

Afin de vous aider à constituer des profils comparables, vous pouvez utiliser cette fiche

Vous souhaitez des conseils ou un accompagnement pour la réalisation de ce test ?

Faites appel à Unia ou à une association partenaire.

Vous voulez signaler une discrimination ?

Contactez Unia

Vous souhaitez obtenir plus d'informations juridiques sur la preuve, le test de situation ou l'enregistrement ?  

Consultez notre vademecum juridique