Propos négationnistes sur Internet : l’auteur condamné

10 Juillet 2015
Critère de discrimination: Racisme

Aujourd’hui, le Tribunal correctionnel d’Anvers, division Malines, a condamné un homme à une peine de prison de 4 mois (avec sursis) et une amende de 600 euros pour infraction à la loi contre le racisme et à la loi anti-négationnisme. Suite à cette condamnation, il a également été déchu de ses droits civils et politiques pour une période de 5 ans et son ordinateur lui a été confisqué. 

Le suspect, Monsieur G., qui agissait fréquemment sous couvert d’un pseudonyme, avait posté des messages racistes et négationnistes sur un site internet y faisant l’éloge des chambres à gaz « Je veux à nouveau des chambres à gaz pour que les sales juifs répugnants puissent prendre une bonne douche », du Zyklon B et d’Adolf Hitler « Pour ces juifs puants et pour leur peau, il n’y a pas mieux que du Zyklon B. Adolf tu t’en étais bien occupé, mais tu ne peux plus … ».

C’est le mensuel Joods Actueel qui avait signalé ces propos au Centre interfédéral pour l’égalité des chances. Patrick Charlier, directeur du Centre, précise que « suite à ce signalement, le Centre a, d’une part, déposé une plainte simple auprès du Parquet de Malines et d’autre part, dispensé une formation aux modérateurs du site ». À la demande du Centre, les dits messages ont également été supprimés de la page web.

En 2014, le Centre a enregistré 130 faits relevant de l'antisémitisme et/ou du négationnisme et constaté qu’Internet (sites web, blogs, emails, forums de discussion, mais surtout réseaux sociaux) demeurait, comme la plupart des années précédentes, le premier vecteur de l’antisémitisme et du négationnisme. Patrick Charlier ajoute que « le Centre est très vigilant face à la montée de cette intolérance et qu’afin d’assurer les poursuites et la prise en charge des victimes de faits de discriminations et de délits de haine, il encourage la pleine application de la COL 13/2013 ». 

L’antisémitisme, comme le négationnisme, doit être condamné par la justice lorsqu’il y a infractions aux lois, mais doit aussi faire l’objet d’une condamnation morale et politique. Le Centre collabore donc activement en ce sens avec les différentes autorités concernées. Lors de récents entretiens avec les Ministres de l’Intérieur et de la Justice, le Centre a rappelé que la lutte contre l’antisémitisme devait rester une de leurs priorités. 

Le Centre continuera d’intervenir contre tout délit de haine, qu’il s’agisse de ce type de discours négationniste ou de messages de haine à l’encontre d’une personne ou d’une communauté religieuse ou philosophique.

Articles comparables

1 Juillet 2021

Gand réalise ses premiers tests de discrimination à l’emploi et ne compte pas s’arrêter là

L’âge et la surdité peuvent sensiblement influencer les chances de décrocher un emploi. C’est ce que confirment les récents résultats de tests de situation réalisés sur le marché du travail à Gand. Ils rejoignent les observations d’Unia dans le cadre de ses signalements et dossiers, et démontrent l’utilité de ces tests. Ils illustrent également le rôle des autorités locales dans la lutte contre la discrimination et pour un marché du travail plus inclusif.