Une femme condamnée pour discours de haine raciste

19 Mars 2018
Domaine d'action: Autres domaines
Critère de discrimination: Racisme

Le tribunal correctionnel de Malines a récemment condamné une femme à six mois de prison et à une amende de 1.800 euros après avoir tenu des propos racistes. Unia a informé et accompagné la victime qui s’était fait traitée, entre autre, de « sale Noir puant qui ferait mieux d’aller cueillir des bananes ».

Une femme condamnée pour discours de haine raciste

Les faits remontent à l’été 2016 quand Christian, 19 ans, croise une femme vraisemblablement sous l’emprise de l’alcool et qui lui tient alors des propos racistes, notamment que « lui et ses semblables doivent retourner sur un bateau pour l’Afrique ».

Parce que, selon l'accusation, il y avait incitation à la haine, à la discrimination ou à la violence, le Procureur a décidé d’assigner la femme à comparaître. Unia a alors été informé par la ministère public et a pu accompagner Christian dans ses démarches pour se constituer partie civile et réclamer des dommages moraux. Outre la condamnation à six mois de prison, le juge a estimé que l’accusée devait payer à la victime la somme de 250 euros de dommages et intérêts.

Articles comparables