Une haute école interdit le port des signes religieux ou philosophiques

19 Décembre 2014
Critère de discrimination: Convictions religieuses ou philosophiques

En septembre, la direction d'une haute école informe ses étudiants d’une nouvelle disposition dans le Règlement d'Ordre Intérieur (ROI) de 2014-2015 qui interdit le port de signesreligieux ou philosophiques  pendant les cours pratiques pour la section infirmier-e et sage-femme.

Tout d’abord, le Centre a rencontré les étudiantes concernées afin de clarifier le contexte et connaître leurs attentes.

Ensuite, il a rencontré la direction afin d'écouter leurs inquiétudes et les motifs à l’origine de cette interdiction. Le principal motif était celui de l’hygiène, puisque dans le cadre de certains cours des étudiantes qui portaient de longs voiles  avaient refusé  de retrousser leur manche pour nettoyer leurs avant-bras.

Le Centre a rappelé  le cadre juridique applicable en l’espèce et a proposé différentes solutions  : clarifier le règlement (ce qui posait problème n’était pas le port du foulard, mais le fait de dégager ses avant-bras pour des raisons d’hygiène), proposer le port d’une charlotte opaque (équipement médical) pour toute personne désirant se couvrir les cheveux quel qu’en soit le motif (conviction, état de santé, caractéristique physique,…).

Ces deux propositions ont été acceptées par le Conseil de direction ainsi que par le Conseil d’Entreprise de l'école.

Articles comparables

10 Décembre 2021

Port du foulard dans les tribunaux un article archaïque du Code judiciaire enfin adapté

Malgré la condamnation de la Belgique par la Cour européenne des droits de l’Homme, certains juges exigeaient encore des femmes avec un foulard qu’elles le retirent dans les salles d’audience, sur la base d’une interprétation littérale d’un article du Code judicaire. Celui-ci vient d’être adapté. « L’article 759 a été adopté au 19e siècle, à une époque où tous les quidams portaient un chapeau ! » explique Patrick Charlier, directeur d’Unia. « Il était temps que la Belgique se plie à ses obligations et modifie cet article complètement dépassé ».

2 Décembre 2021

Interdire les signes convictionnels dans l’enseignement supérieur par un règlement d’ordre intérieur est discriminatoire

Le tribunal de première instance de Bruxelles a donné gain de cause le 24 novembre dernier aux étudiantes qui s’étaient vu interdire le port du voile dans leur établissement scolaire, la Haute Ecole Francisco Ferrer. Unia s’était joint à l’action. La Ville de Bruxelles, qui en est le pouvoir organisateur, est tenue de ne plus appliquer l’article litigieux de son règlement d’ordre intérieur à l’égard des étudiant·e·s, même en cas d’un éventuel appel puisque le jugement est exécutoire.

16 Mars 2021

Les ex-adeptes d’une religion ne peuvent être exclu·e·s ou rejeté·e·s, estime un juge en vertu de la loi antidiscrimination

Une communauté religieuse ne devrait jamais soumettre ses membres apostats à une « politique d'exclusion », qui a souvent des conséquences néfastes sur les liens familiaux des personnes concernées. Dans ce contexte, le tribunal de première instance de Gand a condamné aujourd'hui l'asbl Congrégation Chrétienne des Témoins de Jéhovah à une amende de 96 000 euros pour incitation à la discrimination et à la haine à l'encontre d'anciens adeptes.