Unia a décidé de ne prendre aucune mesure et de clôturer le dossier de Miss Belgique

19 Janvier 2017
Domaine d'action: Internet
Critère de discrimination: Racisme

Unia a décidé de ne prendre aucune mesure et de clôturer le dossier, ouvert suite à un commentaire sur le profil Instagram de la nouvelle Miss Belgique, Romanie Schotte. Le commentaire en question, relayé par les médias, ne contrevient pas aux lois Antidiscrimination et Antiracisme, selon Unia. Unia demande au comité organisateur du concours Miss Belgique de mieux encadrer ses candidates et lui rappelle le rôle d’exemple que les Miss doivent jouer.

Après analyse, Unia estime que Mme Schotte n'a pas rédigé le commentaire dans un objectif d’inciter à la haine, la violence ou la discrimination à caractère raciste.

Bien que les limites légales n’aient pas été dépassées, nous soulignons que de tels commentaires, tout comme l’utilisation d’émoticônes, peuvent être perçus comme particulièrement choquants. Ce racisme dit « ordinaire » se retrouve dans des gestes ou commentaires qui semblent anodins mais qui peuvent avoir un impact majeur sur le bien-être des personnes, en particulier les enfants et les jeunes.

Unia  a envoyé un courrier au comité organisateur de Miss Belgique leur demandant d’accorder une attention particulière à l’encadrement des candidates tant dans leur communication que dans la réflexion sur leur rôle d’exemple.

Articles comparables

3 Juin 2020

Pas d’impunité pour du racisme sur Facebook

Le tribunal de Courtrai a condamné le 3 juin 2020 un habitant de Hooglede (Flandre occidentale) à deux mois d’emprisonnement avec un sursis de trois ans et à une amende de 800 euros (200 euros effectifs et 600 euros avec un sursis de trois ans). La personne condamnée avait publié sur Facebook en 2018 plusieurs messages racistes sous le pseudonyme J.V.L..  “L’homme a incité à la haine et à la violence”, a dit Unia, qui s’était constitué partie civile dans cette affaire.