Déclarations racistes pendant un match de mini-foot

2 Mars 2018
Domaine d'action: Vie en société
Critère de discrimination: Racisme

Un joueur de mini-foot a reçu des remarques d’autres joueurs telles que "si tu veux vivre en Belgique, tu dois respecter les règles" et "retourne dans ton pays". Il demande à l’arbitre d’intervenir, mais ce dernier affirme n’avoir rien entendu, ce qui pousse le joueur à devenir agressif.

Déclarations racistes pendant un match de mini-foot

Des déclarations racistes sont monnaies courantes pendant les compétitions de mini-foot. Les arbitres n’interviennent généralement pas. Lors d’un match, un joueur victime de ces remarques en a eu marre et a perdu son sang-froid lorsque l’arbitre a affirmé n’avoir rien entendu. Ses coéquipiers l’ont retenu de s’en prendre physiquement à l’arbitre, mais il a toutefois reçu une carte rouge pour son comportement.

Le coach de l’équipe a promis à son joueur de demander l’annulation de la carte rouge, mais il n’a rien fait. Un autre joueur a envoyé un email à la fédération de sport amateur FROS pour racisme, mais l’email reste sans réponse.

Unia intervient

Le point de contact local de Unia à Leuven a interpellé Geert Alaerts de FROS Leuven. Il reconnait qu’il existe un problème de racisme dans le mini-foot et que les arbitres ne savent pas comment se positionner. Il se dit toutefois prêt à lancer un projet en collaboration avec Unia pour s’attaquer au racisme.

Le jour-même, il a publié sur son site internet ce message:

"Nous avons malheureusement été mis au courant de déclarations racistes répétées sur notre terrain pendant un match. Le FROS Leuven insiste sur le fait que les remarques insultantes basées sur la race, la croyance, les spécificités, l’apparence, l’origine… n’ont absolument pas leur place sur un terrain de mini-foot.

Nous demandons donc expressément à tous nos joueurs et supporters de s’abstenir de telles remarques. Et si de telles remarques persistent, elles seront signalées à l’arbitre et ce comportement ne sera pas toléré.

Nous demandons avec insistance aux arbitres de ne pas tolérer ce genre de déclarations. Nous leur demandons de s’y opposer activement et de les traiter comme n’importe quel comportement verbal agressif."

FROS Leuven a également rencontré et écouté le joueur concerné. Une collaboration a été enclenchée avec Unia et d’autres partenaires afin d’étendre le projet.

En savoir plus