Une école supprime des soins supplémentaires pour des enfants de type 7

13 Octobre 2017
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: Handicap

Une mère se sent démunie lorsque l’école de ses enfants décide de ne plus leur offrir de soins supplémentaires. L’école rejette la faute sur le gouvernement flamand et les coupoles qui ne parviennent pas à s'organiser.

Une école supprime des soins supplémentaires pour des enfants de type 7

La mère contacte Unia qui demande à l’école de prendre ses responsabilités, précisant que la politique de soins peut être organisée à l'école.

Grâce à l’intervention d’Unia, toutes les parties concernées se sont assises autour de la table.

Le résultat ? Un plan de prise en charge qui précise les tâches de chacun : enseignants, coordinateur de soins, orthophoniste, Centre d'accompagnement des élèves, mère et superviseur du réseau de soutien. Des accords ont également été conclus pour réaliser une nouvelle évaluation. Unia suit de près la situation.

En savoir plus?