Pas d’aménagements raisonnables pour un élève dyslexique sévère

30 Novembre 2017
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: Handicap

Un élève dyslexique sévère doit recommencer sa 5ème année secondaire pour la troisième fois consécutive.

Pas d’aménagements raisonnables pour un élève dyslexique sévère

Après avoir pris contact avec les parents et l’école, Unia se rend compte que l’école n’avait pas diagnostiqué les besoins de l’enfant, ni mis en place des aménagements raisonnables.

L’accompagnateur n’était pas au courant de la problématique de l’étudiant et a proposé rapidement des aménagements raisonnables concrets. En novembre, les parents nous ont fait savoir que tout se passait bien et que les résultats de leur fils étaient montés en flèche.

En savoir plus