Aujourd’hui, osons parler de l’épilepsie

L’intégration des personnes épileptiques reste un défi majeur dans notre société. La campagne "Aujourd'hui, osons parler de l'épilepsie" souhaite favoriser la parole autour de l’épilepsie et ainsi diminuer le phénomène de stigmatisation.

La campagne de sensibilisation « Aujourd’hui, osons parler de l’épilepsie » souhaite favoriser la parole autour de l’épilepsie. Il est important que les personnes épileptiques et leurs proches puissent parler plus librement, plus simplement de la maladie afin de favoriser l’intégration, le bien-être et la santé des personnes ayant une épilepsie dans les différents milieux de vie (école, loisirs, milieu du sport, milieu du travail...).

Cette campagne, initiative de la Ligue Francophone Belge contre l’Épilepsie (LFBE) et soutenue par la Cocof et Question Santé, a été lancée début février 2019 à l'occasion de la journée internationale de l'épilepsie. Unia est un partenaire de la campagne, tout comme l'asbl Centre d’Éducation du Patient, la SSMG, la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Wallonie, l’AVIQ, Phare et l’ONE. Unia a notamment contribué à la réalisation de la brochure Epilepsie et scolarité.

Ne plus taire l'épilepsie

L’épilepsie concerne 1 personne sur 150. C’est une maladie qui entraine fréquemment peurs, préjugés, rejet, souvent liés à un manque de connaissances ou à des représentations faussées. Cela peut mener à des discriminations. Unia reçoit surtout des signalements de personnes discriminées dans les domaines de l'emploi, de l'enseignement et des biens et services.

Trop souvent stigmatisées, les personnes épileptiques sont confrontées à de trop nombreuses « limitations » et sont souvent contraintes à « taire » leur maladie. Cette campagne a donc pour objectif de parler de l’épilepsie et des personnes atteintes en terme positif, et de viser à toucher émotionnellement, simplement en présentant des situations de vie courante avec des personnes auxquelles nous pouvons facilement nous identifier.

En savoir plus