Le vote des personnes handicapées compte pendant les élections

29 Novembre 2017
Critère de discrimination: Handicap

2018 et 2019 seront des années électorales. À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, ce 3 décembre, Unia lance une nouvelle campagne destinée à sensibiliser tous les citoyens au droit de vote pour tous.

Voter est un droit fondamental, un pilier incontournable de la démocratie et de la citoyenneté.

La Convention des Nations Unies, ratifiée par la Belgique, le rappelle sans ambiguïté dans son art.29: les États parties s’engagent à « faire en sorte que les personnes handicapées puissent effectivement et pleinement participer à la vie politique et à la vie publique sur la base de l’égalité avec les autres, […] notamment qu’elles aient le droit et la possibilité de voter et d’être élues ».

On vous a dit que vous n’étiez pas capable de voter ? Les programmes politiques et le matériel de campagne ne vous sont pas accessibles ? Vous éprouvez à chaque fois des difficultés pour vous rendre au bureau de vote ? Vous ne trouvez pas d’isoloir adapté ? On ne vous a jamais dit d’aller voter ? Vous êtes peut-être une personne en situation de handicap. Et pourtant, voter est un droit, pas un privilège. Unia continuera à sensibiliser les personnes en situation de handicap et leur entourage mais aussi les pouvoirs publics pour que l’égalité entre les citoyens soit une réalité aussi lors des élections.

Unia demande une législation électorale plus claire pour les accompagnants

Depuis plusieurs années, Unia plaide également pour une harmonisation et une clarification des règlements qui organisent les élections en ce qui concerne la possibilité de se faire accompagner dans l’isoloir par toutes les personnes en situation de handicap. Entre les dispositions organisant différemment les différentes élections (communales, régionales, provinciales, fédérales, européennes), le vote papier ou électronique, les handicaps visibles ou moins visibles, reconnus ou pas, les dispositions peuvent être confuses.

Pour Unia, la personne en situation de handicap doit avoir le choix. Soit elle peut demander qu’une personne de son choix l’y accompagne, soit elle peut s’en remettre au président du bureau de vote. L’autonomie commence avec la liberté de pouvoir choisir.

Bonne nouvelle, pour ce qui concerne les élections fédérales et européennes, le code électoral va être plus clair. L’électeur en situation de handicap et qui se trouve dans l’impossibilité de se rendre seul dans l’isoloir ou d’exprimer lui-même son vote doit pouvoir se faire accompagner d’une personne de son choix. Selon le SPF Intérieur, cette modification législative interviendra en 2018.

Articles comparables

22 Septembre 2018

Unia déplore l’accueil défaillant des personnes sourdes dans les hôpitaux

Moins d'un hôpital belge sur trois a mis en place une politique d'accueil pour les personnes sourdes et malentendantes, selon une enquête menée par Unia. Elles ont souvent du mal à trouver leur chemin, ne sont pas comprises et ont des difficultés pour dialoguer avec personnel médical. Leur droit à des soins de Santé de qualité est ainsi compromis. Unia interpelle les ministres de la santé et donne des conseils aux hôpitaux.