Hausse des dossiers de discrimination sur base de l’âge en 2018

3 Décembre 2019
Domaine d'action: Tous les domaines
Critère de discrimination: Âge

Unia observe qu’en 5 ans le nombre de cas traités de discrimination fondée sur l'âge a augmenté en moyenne de 34,5 %, passant de 93 en 2013 à 152 en 2018. La plupart des cas proviennent de travailleurs ou de candidats à l’emploi, suivis de bénéficiaires de services et de locataires qui sont refusés en raison de leur âge.

"Discriminer sur base de l'âge n’est pas un phénomène neuf. C'est lié à des préjugés profondément enracinés et des généralisations. Nous recevons des signalements qui émanent de jeunes, mais la plupart du temps ils viennent de personnes avancées en âge. Je songe, par exemple, à des bénévoles dont les services étaient refusés après 70 ans ou à une police d'assurances comportant des clauses discriminatoires pour les clients de plus de 70 ans", explique Patrick Charlier, directeur d'Unia.   

Sur le lieu de travail 

En 2018, Unia a recensé 78 dossiers relatant une discrimination fondée sur l'âge dans la sphère du travail. Cela peut concerner des d'offres d'emploi où l’on recherche explicitement des candidats de plus de 35 ans. Mais aussi une entreprise qui ne donne leurs chances qu’à de jeunes travailleurs. Unia peut également citer une administration publique qui ne permet à son personnel de suivre des formations qu'en fonction du nombre d'années qu'il lui reste à travailler.  

"Nous remarquons que des gens sont trop rapidement étiquetés comme étant trop vieux. La plupart des dossiers de discrimination fondée sur l'âge proviennent de requérants âgés de 45 à 54 ans. Compte tenu du vieillissement actuel de la population, il s'agit d'une position absurde, non seulement d'un point de vue juridique, mais aussi du point de vue de la logique sociale et économique", ajoute Patrick Charlier. "Tôt ou tard, nous vieillirons tous. À cet égard également, il est incompréhensible que l'on donne moins d’opportunités aux personnes en raison de leur âge."                

La Belgique pionnière en la matière  

Depuis un certain temps déjà, l'Europe nous fait savoir que le problème est pris au sérieux. Une législation y est en cours d'élaboration pour interdire dans tous les États membres la discrimination fondée sur l'âge dans l'acquisition de biens et services. "La Belgique est à l'avant-garde dans ce domaine depuis des années. Chez nous en effet, la discrimination fondée sur l'âge sur le lieu de travail et dans l'achat de biens et de services est interdite depuis 2003."         

Une brochure mise à jour 

Unia a observé que les gens se posent de nombreuses questions concernant la discrimination sur base de l'âge. Depuis des années, nous constatons que la plupart des internautes consultent nos publications pour y trouver des réponses sur la discrimination fondée sur l'âge. C'est pourquoi, réunissant nos années d'expérience, nous avons mis à jour notre brochure. Nous y expliquons ce qu’est une discrimination, où elle se produit et comment la combattre.