Les signes philosophiques et religieux dans l’enseignement

Des écoles de l’enseignement officiel peuvent-elles interdire aux élèves et aux enseignant·e·s de porter des signes religieux ? Qu’en est-il dans l’enseignement libre? Et peut-on par exemple demander à une enseignante de religion musulmane d’enlever son foulard à l’intérieur et/ou à l’extérieur de la classe ?  

    Les signes philosophiques et religieux dans l’enseignement

    La question de savoir si les signes philosophiques ou religieux sont autorisés ou non dans l’enseignement est complexe. En Belgique, l’enseignement est une compétence des Communautés et la réponse dépend donc de plusieurs facteurs :

    • est situé l’établissement d’enseignement ? (Communauté française, Communauté flamande ou Communauté germanophone)
    • À quel réseau d’enseignement appartient l’école (enseignement officiel ou libre) ?
    • S’agit-il d’élèves ou de membres du personnel (enseignant·e·s ou personnel non-enseignant) ?
    • Quel type d’enseignement les élèves et les étudiant·e·s suivent-ils ? (enseignement primaire, secondaire ou supérieur, commission d’examen ou enseignement de promotion sociale)
    • Quelles règles le pouvoir organisateur[1] a-t-il instaurées ?

    Qu’est-ce qui est autorisé et qu’est-ce qui ne l’est pas ?

    Les signes philosophiques et religieux dans l’enseignement

    Enseignant·e·s et personnel non-enseignant

    Un·e membre du personnel peut-il·elle porter des signes philosophiques ou religieux ? La réponse dépend aussi bien du type d’école (enseignement libre ou officiel) que du type de fonction.  
     

    Les signes philosophiques et religieux dans l’enseignement

    Élèves et étudiant·e·s

    Les élèves peuvent-ils·elles afficher leur conviction philosophique ou religieuse à l’école ? Nous examinons la situation actuelle dans l’enseignement primaire, secondaire et supérieur.

    Les signes philosophiques et religieux dans l’enseignement

    Solutions négociées

    Que se passe-t-il si le port de signes philosophiques ou religieux n’est pas autorisé dans une école ? Unia tente systématiquement de trouver une solution négociée dans de telles situations.

    [1] Il s'agit de l'administration communale pour l'enseignement communal, de l'administration provinciale pour l'enseignement provincial, de Wallonie Bruxelles Enseignement (WBE) pour l'enseignement de la Communauté française et d’une asbl pour l’enseignement libre.

    En savoir plus sur le port de signes religieux

    Restez informé·e

    Restez informé·e de nos différentes activités :

    Suivez-nous sur :