Une élève dépressive ne peut dormir chez elle si elle veut participer à une activité scolaire

30 Novembre 2017
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: Handicap

Une élève de deuxième primaire est, depuis quelques mois, au bord de la dépression. En fin d’année scolaire, l’école organise des activités à l’extérieur avec une nuit sur place. L’élève accepte d’y participer mais refuse de passer la nuit ailleurs que chez elle.

Une élève dépressive ne peut dormir chez elle si elle veut participer à une activité scolaire

Sa maman en parle à la direction et propose de venir chercher sa fille le soir et de la ramener le matin, avant le début des activités. Le directeur refuse et exige une attestation médicale pour les deux jours. Cependant, la maman apprend que l’école a fait une exception pour une élève qui souffrait de mononucléose.

Unia prend contact avec l’école et donne plus d’informations concernant les aménagements raisonnables pour les élèves. L’école promet d’entrer en dialogue avec la maman. La maman nous confirme qu’il y a eu un dialogue constructif ayant permis d’aborder la problématique.

En savoir plus