Le travail d’Unia en 2017 exprimé en chiffres

En 2017, Unia a enregistré 6.602 signalement individuels (17,5% de plus qu'en 2016). Nous avons ouvert 2.017 dossiers, soit une augmentation de 5,8% sur un an. 

Le travail d’Unia en 2017 exprimé en chiffres

La différence entre signalements et dossiers 

Une des missions légales d’Unia est de traiter des « signalements individuels ». Toute personne peut introduire un signalement, qu’il s’agisse d’une question, d’une demande d’intervention ou de toute autre interpellation se rapportant à la législation antiracisme, antidiscrimination et négationnisme, ainsi qu’à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées.  

Lorsqu’Unia s’estime compétent pour traiter un signalement et que ce signalement va au-delà d’une simple demande d’information, il donne lieu à l’ouverture d’un dossier. Unia est compétent pour traiter les dossiers de discrimination, sur base des critères spécifiés dans la législation antidiscrimination, en ce inclus les faits de harcèlement et les défauts d’aménagement raisonnable. Il peut aussi agir en matière de discours et de délits de haine. 

Les chiffres à retenir de 2017 

Emploi (+13,5%) et police/justice (+26,6%) sont les secteurs pour lesquels nous avons ouvert le plus de dossiers en 2017. Le secteur vie en société a aussi connu une forte augmentation de 11,3%. Il s'agit principalement de conflits dans l'espace public et de conflits de voisinages. 

Sur l'ensemble des domaines, les critères dits "raciaux" (+12%), la fortune (+34,4%) et l'état de santé (+52,9%) ont connu les plus grandes augmentations du nombre de dossiers ouverts. 

Envie d'en savoir plus? Téléchargez le rapport chiffres de 2017 sur cette page. 

Publications comparables