Condamnés pour avoir harcelé un couple d’hommes mariés

5 Novembre 2019
Domaine d'action: Vie en société
Critère de discrimination: Orientation sexuelle

Deux personnes ont été condamnée pour avoir insulté et harcelé un couple d'hommes mariés. Unia s’était constitué partie civile pour faire reconnaître le mobile homophobe: "Un couple de même sexe doit pouvoir vivre dans le quartier de son choix sans être en bute à des comportements de harcèlement. Cette décision donne un signal encourageant à d’autres victimes de tels actes." 

Le tribunal correctionnel de Dinant a condamné deux personnes: l’une à 200 heures de travaux d’intérêt général, l’autre à une peine d’emprisonnement de six mois avec sursis complet pour harcèlement et violence. 

Un couple d’hommes mariés était la cible d’insultes et d’actes de harcèlement de la part de jeunes. Plusieurs démarches avaient été entreprises par les victimes pour y mettre fin, mais les plaintes à la police n’ont pas eu de suites concrètes. Après qu’une des victimes se soit rendue chez le père d’un des jeunes pour lui demander d’intervenir, cela s’est terminé par des coups. Une procédure devant le tribunal s’en est suivie. Unia s’était constitué partie civile.

Un signal encourageant

"Cette condamnation montre que les personnes LGBT victimes de violence, de harcèlement ou de discrimination ont la loi de leur côté. Cette condamnation est aussi le signal que la société n’est plus prête à tolérer la violence contre les personnes LGBT", estime Patricke Charlier, directeur d'Unia. 

Unia avait déjà signalé un pic dans le nombre de dossiers relatifs à des attitudes négatives à l’encontre de personnes homosexuelles. "En 2018 nous avons ouvert 125 dossiers. Il s’agit d’une hausse de 38 % par rapport aux cinq années précédentes. Le tabou vis-à-vis des personnes homosexuelles est en train de tomber progressivement – les couples d’hommes et de femmes sont plus visibles dans les rues – mais cela ne signifie pas que les agressions à l’encontre des LGBT ont disparu", constate Patrick Charlier.    

Articles comparables