Des actions sont nécessaires pour améliorer les conditions de vie des Roms et Gens du voyage

20 Novembre 2020
Domaine d'action: Tous les domaines
Critère de discrimination: Racisme

L’Agence des droits fondamentaux de l'Union européenne (FRA) présente aujourd'hui les résultats d'une enquête sur la situation des Roms et Gens du voyage via un webinaire. L’enquête de la FRA montre que les conditions de vie des Roms et Gens du voyage en Belgique restent difficiles. « Mais des actions et des mesures sont certainement envisageables pour améliorer leurs conditions », déclare Patrick Charlier, directeur d'Unia.

Le webinaire sur l’enquête européenne est organisé en collaboration avec Unia, l'asbl Foyer et la Plate-forme nationale belge des Roms. C'est une excellente occasion pour se pencher sur la situation actuelle de ces groupes de population.

Les Roms et Gens du voyage sont encore et toujours confrontés à des préjugés et à des formes de discrimination et d'agression à grande échelle. Leur espérance de vie moyenne est inférieure à celle du Belge moyen. Leur état de santé est globalement fragile. Et leur situation socio-économique peut être qualifiée de "précaire", c'est le moins qu'on puisse dire.

« La question est de savoir si les autorités de notre pays sont sérieusement disposées à améliorer cette situation », insiste Patrick Charlier. « On sait qu’il existe des bonnes pratiques qui peuvent contribuer à améliorer la situation. Les besoins les plus importants des Roms et des Gens du voyage ne sont plus un secret pour personne. »

Plus de terrains

Un constat déjà ancien est celui de la pénurie de sites résidentiels, c'est-à-dire de terrains sur lesquels les Gens du voyage peuvent séjourner toute l'année avec un minimum de sécurité juridique.

Pour ce qui concerne les communautés roms originaires d'Europe de l'Est ou de Syrie (les Doms), il est plus que jamais nécessaire de disposer de médiateurs interculturels qui puissent engager la discussion avec ces personnes afin de favoriser leur intégration sociale.

La participation à l’enseignement

« Aller à l'école reste un point sensible pour de nombreux enfants de Roms et de Gens du voyage. Bien entendu, le manque de sites résidentiels est un obstacle sérieux à un parcours scolaire régulier. Dans le passé, cependant, des projets pilotes efficaces ont été menés, malheureusement ceux-ci ont été interrompus et aujourd'hui la participation de ces enfants à l'enseignement semble diminuer. Les travailleurs sociaux, qui ont acquis une expérience dans ce domaine par le passé, sont toujours actifs. Allons-nous attendre que toutes ces connaissances soient perdues ? Essayons plutôt d’encore mieux utiliser ces connaissances. »

« Il existe également des projets qui aident les jeunes Roms à trouver leur place sur le marché du travail. Il est nécessaire d'allouer des ressources suffisantes pour que ces projets puissent être développés. »

Les termes « Roms » et « Gens du voyage » sont souvent confondus. Les Roms sont des personnes qui arrivent d'Europe de l'Est depuis les années 1990. Ils ne vivent pas en habitat mobile. C’est le cas pour les Gens du voyage, comme le terme l'indique. Ces personnes sont des citoyens de nationalité belge, néerlandaise ou française depuis plusieurs générations. Parmi ces Gens du voyage, on trouve les Voyageurs (leurs ancêtres se déplaçaient de porte en porte), les Roms qui vivent en Belgique depuis le 19e siècle et les Manouches (dont les ancêtres sont arrivés au 15e siècle).

Articles comparables