Femme et handicap ? Davantage de risques d’être victime de discrimination et de violences

14 Octobre 2022
Domaine d'action: EmploiAutres domaines
Critère de discrimination: Handicap

Unia rappelle à l’ONU qu’une personne handicapée est plus sujette à des discriminations et à des violences lorsqu’il s’agit d’une femme.

Le Comité de l’ONU pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDAW) se penche ce vendredi 14 octobre sur le cas de la Belgique. Unia, en tant qu’Institution Nationale des Droits de l’Homme, lui partage ses observations inquiétantes concernant notamment les femmes en situation de handicap. 

Les femmes en situation de handicap sont souvent exclues du monde du travail ou contraintes de travailler à temps partiel, avec les conséquences financières qui en découlent. Elles sont aussi davantage victimes de violences (en comparaison avec les hommes handicapés) et d’abus sexuels (en comparaison avec les femmes sans handicap). Et des femmes avec un handicap intellectuel subissent encore aujourd’hui des pressions pour se faire stériliser, détaille Unia dans son rapport parallèle pour l’ONU. Ce rapport a été coécrit avec Myria, le centre fédéral migration. 

Comment protéger les droits des femmes handicapées ? 

Face à ces constats alarmants, Unia recommande d’appliquer le gendermainstreaming dans les mesures et politiques relatives au handicap et le handistreaming dans celles liées à l’égalité femmes-hommes.  

La création et le développement d’associations représentatives de femmes et filles handicapées sont essentielles afin d’encourager leur participation. 

Enfin, Unia encourage de modifier la législation pour qu’elle prenne en compte les discriminations multiples et intersectionnelles. 

C’est quoi l’intersectionnalité ? 

Lorsqu’une personne est discriminée parce qu’elle est à la fois une femme et en situation de handicap, on parle de discrimination intersectionnelle. Dans la même situation, une femme sans handicap ou un homme en situation de handicap n’auraient pas été discriminée.  

La combinaison ou l’accumulation de critères de discrimination peut aggraver la vulnérabilité et l’exclusion de la personne. C’est pourquoi Unia travaille sur l’intersectionnalité. 

Collaboration entre Unia et l’Institut pour l’égalité entre les femmes et les hommes

Dans le cadre de discriminations intersectionnelles qui impliquent le genre, les deux organisations collaborent selon un protocole de collaboration.

Articles comparables

3 Octobre 2022

Bonne nouvelle pour le retour au travail des malades de longue durée

Unia reçoit régulièrement des signalements faisant état de discriminations dans l'application du parcours de réintégration. Les signalements reçus par Unia ont surtout révélé que le droit à un aménagement raisonnable pour les personnes handicapées n'est pas ou peu pris en compte au cours du parcours. L'arrêté royal du 11 septembre 2022 modifiant le Code du bien-être au travail en ce qui concerne le processus de réintégration des travailleurs en incapacité de travail adopte des modifications proposées par Unia. Le droit à des aménagements raisonnables au travail est essentiel pour atteindre un marché du travail inclusif. Une bonne application de l'obligation d’aménagement raisonnable peut conduire à une augmentation de la reprise du travail, selon Unia. 

1 Juillet 2021

Gand réalise ses premiers tests de discrimination à l’emploi et ne compte pas s’arrêter là

L’âge et la surdité peuvent sensiblement influencer les chances de décrocher un emploi. C’est ce que confirment les récents résultats de tests de situation réalisés sur le marché du travail à Gand. Ils rejoignent les observations d’Unia dans le cadre de ses signalements et dossiers, et démontrent l’utilité de ces tests. Ils illustrent également le rôle des autorités locales dans la lutte contre la discrimination et pour un marché du travail plus inclusif.  

16 Novembre 2020

Un juge confirme le cumul de dommages et intérêts en cas de discrimination multiple

Le 29 septembre 2020, le tribunal du travail d'Anvers a rendu un jugement (interlocutoire) très important dans une affaire de discrimination multiple. Elle concernait une femme sourde victime de discrimination sur le marché du travail. Le juge a conclu à l’existence de trois discriminations et a confirmé que si plusieurs discriminations sont constatées, les dommages et intérêts doivent être cumulés.  Ce résultat a été obtenu en collaboration avec les collègues de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH).