Unia continue à travailler dans l’intérêt de tous les citoyen·ne·s

12 Octobre 2020
Domaine d'action: Tous les domaines
Critère de discrimination: Tous les critères

Le Bureau du Parlement flamand a décidé aujourd'hui de suggérer à l'assemblée plénière de ne pas proposer de nouveaux membres pour le conseil d'administration d'Unia.

« Nous prenons acte de cette décision », réagit Patrick Charlier, directeur d’Unia. « Cette décision n'affecte pas le fonctionnement d'Unia. Nous continuons à travailler dans l'intérêt de tous les citoyen·ne·s de ce pays, et les membres du conseil d'administration concernés continueront à exercer leur fonction. Il est essentiel que les citoyen·e·s puissent continuer à nous adresser leurs questions relatives à la discrimination, au racisme et à l’(in)égalité de traitement ».

« Nous tenons à souligner que les standards internationaux relatifs aux organismes de promotion de l'égalité exigent des procédures claires et transparentes pour la nomination de membres indépendants des conseils d'administration. D'autres parlements en Belgique ont déjà adopté des appels ouverts à cet égard ».

Articles comparables

23 Juin 2022

Unia a ouvert un nombre record de dossiers de discrimination en 2021

Le cap des 10 000 signalements a été franchi en 2021. Sur cette base, Unia a ouvert 2 379 dossiers individuels concernant des situations de discrimination, de discours ou d’actes de haine - un chiffre record. « Derrière ces dossiers, ce sont surtout 2 379 personnes qui se sont senties discriminées et pour lesquelles Unia retrousse ses manches pour trouver des solutions », explique Patrick Charlier, directeur d’Unia, à l’occasion de la sortie du rapport annuel de l’institution.