Journaux, livres et périodiques

Un livre encourage à jeter tous les homos du haut des toits, un article en ligne nie l’existence de l’Holocauste, une personne interviewée dans un magazine tient des propos racistes, des lecteurs postent une série de commentaires islamophobes sous un article en ligne…

    En Belgique, la Constitution garantit la liberté d’opinion et la liberté de presse : les avis et les opinions peuvent être exprimées sans censure. Mais cette liberté est limitée par d’autres droits humains. Ainsi, il est par exemple punissable d’abuser de la liberté de presse pour :

    • inciter au racisme ou à la discrimination,
    • nier, minimiser, justifier ou approuver l’Holocauste,
    • diffuser des idées fondées sur la supériorité raciale ou la haine raciale.

    En savoir plus sur le délit de presse

    Journaux, livres et périodiques

    Qu’est-ce qu’un délit de presse ?

    Dans quels cas parle-t-on d’un délit de presse, et comment est-il condamné ? Lire plus.  

    Journaux, livres et périodiques

    À qui le signaler ?

    Vous pouvez contacter Unia qui vérifiera si les faits sont punissables. Vous pouvez parallèlement vous adresser à la rédaction concernée, à l’Autorité de protection des données ou au Conseil d’éthique journalistique. Lire plus.