La Wallonie doit améliorer l’accueil des gens du voyage sur son territoire

14 Janvier 2019
Domaine d'action: Logement
Critère de discrimination: Racisme
Niveau de pouvoir: Région wallonne

La ministre wallonne en charge de l'Action sociale veut améliorer l'accueil des gens du voyage en Wallonie. Unia a analysé son projet de décret et lui a transmis ses recommandations. Le décret a été approuvé au printemps 2019.

La Wallonie doit améliorer l’accueil des gens du voyage sur son territoire

Les terrains d’accueil manquent en effet cruellement aujourd’hui, un état de fait dénoncé à plusieurs reprises par les instances nationales et internationales, notamment par le Comité européen des Droits économiques et sociaux qui a condamné, en 2012, la Belgique, et la Wallonie pour violation de la Charte des Droits économiques et sociaux en ce qui concerne les gens du voyage. 

Alda Greoli, la Ministre wallonne en charge de l’Action sociale, de la Santé, de l’Egalité des chances et de la Fonction publique, a déposé en mars 2019 un projet de décret sur la table du gouvernement afin d’améliorer la situation. Unia a alors communiqué un avis (à télécharger sur cette page) au cabinet de la ministre pour faire part de ses recommandations.

Le 30 avril 2019, le décret a été adopté par le Parlement wallon. Le nouveau texte prévoit la mise à disposition de moyens aux communes qui aménageront de nouveaux sites sur leur territoire.

Unia salue l'adoption du décret. Toutefois, cette approche incitative n’est pas nouvelle et n’a hélas que trop rarement conduit à un accroissement de l’offre ces dernières années. Il conviendra donc d’évaluer cette politique et de juger de son efficacité réelle auprès des communes. Unia regrette par ailleurs que les communes qui bénéficieront des aides régionales ne soient nullement obligées d’offrir un accueil hivernal sur les terrains créés et rappelle qu’à côté de l’accueil temporaire, il est urgent de prévoir également des terrains d’accueil résidentiels permanents.