Apprendre de l’accueil des Ukrainiens en Belgique : un rapport co-signé par 6 institutions adressé aux autorités

22 Septembre 2022
Domaine d'action: EmploiLogementBiens et services
Critère de discrimination: Autres critères

Des initiatives et mesures de soutien exceptionnelles ont été prises pour accueillir les Ukrainiens. D’autres catégories de personnes pourraient aussi en bénéficier. Unia s’est joint à l’IFDH (Institut Fédéral des Droits Humains) et 4 autres institutions actives dans le domaine des droits humains pour adresser une série de recommandations dans ce sens aux autorités. 

Élan de solidarité et mesures exceptionnelles 

L’IFDH, Unia, Myria, le Service de lutte contre la pauvreté, le Délégué général aux droits de l’enfant et le Commissariat flamand aux droits de l’enfant saluent l’élan de solidarité qui a prévalu envers les milliers de personnes fuyant l’Ukraine. En arrivant en Belgique, elles ont pu bénéficier, en un temps record, d’un nouveau centre d’enregistrement et de mesures d’accueil d’urgence. Les autorités ont pu trouver des solutions de logement temporaires ou à plus long terme. Les personnes qui se sont massivement mobilisées pour proposer des hébergements ont quant à elles pu conserver le cas échéant leur statut d’isolées sans perte de revenus ou d’allocations. L’accès au marché du travail a également été grandement facilité pour les Ukrainiens.  

Elargir les catégories de bénéficiaires 

Les six institutions de droits humains constatent de véritables progrès dans l’accès à divers droits et services. Elles estiment que des mesures politiques structurelles pourraient en résulter, afin d’aider d’autres personnes en exil ou des personnes vulnérables.  

Unia a d’ailleurs reçu des signalements de personnes qui s’inquiétaient du fait que les initiatives en matière de logement ne profitent qu’aux personnes fuyant la guerre en Ukraine alors que de nombreuses autres éprouvent de réelles difficultés à trouver un logement en raison d’une grave pénurie de logements abordables, ou parce qu’elles sont victimes de discrimination sur le marché du logement. D’autres signalements concernaient des avantages accordés aux personnes ukrainiennes dans l’accès à des biens ou des services, qu’ils soient privés ou publics. Unia est intervenu auprès des entreprises concernées pour attirer leur attention sur le fait que privilégier des personnes en raison de leur origine pouvait être problématique au regard de la législation. 

Ensemble, les six institutions adressent aux autorités fédérales, régionales, mais aussi aux acteurs privés comme les entreprises et les banques, un rapport contenant une dizaine de recommandations qui pourraient permettre de faire bénéficier les personnes les plus vulnérables du soutien nécessaire.