Des conseils de classe équitables pour terminer une année scolaire difficile

15 Juin 2020
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: RacismeHandicapAutres critères

Unia et le Service de lutte contre la pauvreté demandent aux conseils de classe d’être particulièrement attentifs aux différentes réalités sociales des élèves durant cette période de coronavirus. Communiquer clairement et impliquer les élèves et leurs parents dans les conseils de classe favorisera une meilleure compréhension des décisions.

Cette année, la plupart des élèves n’auront pas d’examens à cause de la crise du coronavirus. Les conseils de classes ne pourront pas se baser sur les résultats d’examens pour décider de la réussite des élèves, mais devront suivre leur intuition.

Dans notre Baromètre Diversité Enseignement, nous observions que des biais liés à l’origine ethnique, l’origine sociale et le genre, entraînent parfois des discriminations involontaires et inconscientes lors des conseils de classe. C’est pourquoi Unia et le Service de lutte contre la pauvreté souhaitent que des mesures soient mises en place afin que tout le monde puisse bénéficier d’une évaluation juste.

Communiquer clairement avec les élèves et les parents

La communication devra être adaptée, pour que les conseils de classe et leur fonctionnement soient clairs pour les élèves et leurs parents. Cela implique de ne pas se limiter à la communication électronique, et d’adopter un langage accessible et adapté.

Impliquer les élèves et leurs parents dans les décisions

Associer pleinement les parents et les élèves à la prise de décisions et créer un dialogue avec eux améliorera la compréhension des décisions. Les CPMS et les associations peuvent jouer un rôle pour faciliter le dialogue entre les familles et l’école.

Prendre en compte la réalité spécifique à chaque élève

Les différentes réalités sociales ne permettent pas à chacun de réaliser le travail scolaire dans les mêmes conditions. Les éventuels travaux donnés à domicile ne doivent pas porter préjudice aux élèves.

Penser aux aménagements raisonnables

Les élèves en situation de handicap ont droit à des aménagements spécifiques pour vivre leur scolarité sereinement. Avec la période de coronavirus, certains aménagements ont dû être adaptés, et cela a parfois pris du temps. Les conseils de classe devraient tenir compte des difficultés que ces élèves ont pu rencontrer lorsque les aménagements raisonnables n’ont pas été mis en place immédiatement.

Unia et le Service de lutte contre la pauvreté rappellent que l’objectif des conseils de classe doit être d’offrir à tous les élèves les mêmes possibilités de poursuivre un parcours scolaire constructif et positif, indépendamment de leur origine ethnique ou sociale.

Articles comparables

4 Février 2018

L’enseignement en Belgique reste inégalitaire selon l’origine sociale ou ethnique des élèves

Nous sommes tous nés égaux, parait-il. Et pourtant dès les bancs de l’école, certains enfants sont plus égaux que d’autres, tous ne reçoivent pas les mêmes chances.  Unia s’empare de cette question  en publiant aujourd’hui son Baromètre diversité Enseignement.  Une vaste étude commanditée à l’ULB, la KU Leuven et l’UGent et qui met  en évidence des processus structurels induisant des inégalités entre les élèves. 

21 Février 2017

Les premiers chiffres d’Unia pour 2016 montrent une hausse sensible des discriminations présumées dans l’emploi et l’enseignement

Bruxelles, le 21 février 2017 - Unia dévoile ses premiers chiffres pour l’année 2016, une année marquée par une hausse généralisée de 20% des nouveaux dossiers ouverts pour des faits présumés de discrimination, de discours ou de délits de haine. Si les chiffres complets et définitifs ne seront communiqués qu’au mois de juin, une première tendance se dégage avec la nette augmentation des discriminations dans deux domaines : l’emploi et l’enseignement.