Plus de 100 écoles s’impliquent dans la lutte contre le racisme

10 Janvier 2019
Critère de discrimination: Racisme

"Je suis un jeune plein d'espoir et j'ai envie d'y croire", ont annoncé des jeunes lauréats du concours #DonneMoi1Minute. Patrick Charlier, directeur d'Unia, s'est réjoui de l'engouement des élèves dans la lutte contre le racisme à la remise des prix au musée Kazerne Dossin. Il en a profité pour annoncer l'organisation d'une deuxième édition dans le courant de l'année 2019.

Le vivre-ensemble, ça s'apprend aussi à l'école. La preuve avec l'engouement autour du concours d'Unia #DonneMoi1Minute. Les élèves de 119 classes ont tourné une vidéo d'une minute pour expliquer ce qu'ils feraient pour lutter contre le racisme s'ils étaient bourgmestre de leur commune.

"Une première édition et une très belle réussite", se réjouit Patrick Charlier, directeur d'Unia. Ce concours a été lancé à l’occasion d’une année scolaire marquée par deux élections. "La politique affecte les jeunes et les jeunes ont un regard sur la politique. Les étudiants ont débattu sur ce qu’était le racisme et sur ses conséquences. Tout le travail qui a été fait pour réaliser ce film est aussi important que ce résultat", ajoute Patrick Charlier.

Le 9 janvier, les nominés ont été invités au musée Kazerne Dossin de Malines. Les trois classes gagnantes ont été chaleurement félicitées par le jury du concours et Unia.

"Malines est une ville très multiculturelle, c'est pourquoi nous estimions important d'envoyer un message positif autour de la diversité", a déclaré un élève de Binsem (regarder la vidéo), une des écoles gagnantes. "On a voulu jouer sur la sensibilité et montrer qu’il y a des choses tout à fait simples à faire pour lutter contre le racisme", estime pour sa part une enseignante de Colfontaine dont la classe a également séduit le jury (regarder la vidéo). "Tout le monde est bienvenu en Belgique", a clôturé une étudiante de Vox Pelt, la troisième classe gagnante (regarder la vidéo).

Les trois écoles ont chacune reçu un montant de 5 000 euros pour mettre sur pied un projet autour de la diversité et de l'égalité des chances. Ces projets seront dévoilés le 21 mars 2019, à l'occasion de la journée internationale contre le racisme.

Plus d'infos sur le concours ici. Une deuxième édition est prévue en 2019. 

Articles comparables

7 Janvier 2019

L’attentat au musée juif de Bruxelles, un crime de haine à caractère antisémite

Si Unia a décidé de se constituer partie civile dans le dossier de l’attentat au musée juif, c’est parce qu’il y voit un acte de haine à l’égard des Juifs. "Les auteurs n'ont pas choisi leurs victimes au hasard, mais ils ont clairement ciblé les Juifs, c'est clair pour nous", souligne Patrick Charlier directeur d’Unia.  Nous tenons à ce que le caractère antisémite de cet acte soit reconnu.

10 Décembre 2018

Unia s’inquiète de l’antisémitisme en Belgique

Unia demande aujourd’hui au Sénat pendant les auditions sur l’antisémitisme la réinstauration d’une cellule de veille contre l’antisémitisme. Unia demande aussi au ministre Kris Peeters, fraichement en charge de l’Égalité des chances, de faire le premier pas vers un plan d’action interfédéral pour lutter contre les discriminations et le racisme. L’antisémitisme demeure un problème persistant. L’Agence des droits fondamentaux (FRA) remet le sujet à l’ordre du jour avec son enquête à grande échelle menée auprès de 16.000 Juifs dans 12 pays de l’Union européenne.

28 Novembre 2018

En Belgique, la couleur de peau est toujours un obstacle

En Europe, les personnes d’origine africaine sont encore trop souvent victimes de discriminations et de harcèlement en raison de la couleur de leur peau. Ce constat ressort d’une étude menée auprès de 6 000 personnes noires dans divers Etats membres de l’Union européenne par la FRA, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne. En Belgique également, la situation de ce groupe de population reste inquiétante, comme le rélève Unia.