Unia aide les communes à lutter contre la discrimination

9 Octobre 2020
Domaine d'action: Tous les domaines
Critère de discrimination: Tous les critères

Les autorités communales veulent coopérer de manière plus structurelle avec Unia. En Flandre, les points de contact locaux d’Unia se concentrent donc davantage sur les questions des responsables politiques locaux. “Nous continuons à recevoir des signalements de discrimination et nous travaillons de manière plus structurée pour avoir un impact à long terme. Nous utilisons la déclaration de politique des villes comme point de départ.” 

Unia aide les communes à lutter contre la discrimination

Les points de contact locaux d’Unia connaissent donc un renouveau en Flandre. "Les points de contact déménagent. Et c’est l’occasion de vous proposer une nouvelle approche", déclare Els Keytsman, directrice néerlandophone d'Unia.

L’égalité des chances pour tous

“Nous avons sondé 80 organisations et autorités communales avec lesquelles les ambassadeurs locaux d’Unia travaillent. Ils nous ont confié avoir besoin de plus de soutien en matière d'égalité des chances. Afin de mieux adapter notre travail aux demandes de ces partenaires, nous allons baser notre travail sur les déclarations de politiques des grandes villes flamandes", explique Els Keytsman.

“Bien entendu, notre porte reste ouverte aux citoyens. Mais pour garantir l'égalité des chances de tous les citoyens sur le long terme, il est essentiel que nous coopérions de manière structurelle avec les administrations et les responsables politiques locaux. Nous nous réjouissons que les villes dans lesquelles les nouveaux bureaux se trouvent (Brugge, Gand, Anvers, Louvain et Hasselt) soient sur la même longueur d’onde.”

En Wallonie aussi, une nouvelle organisation permet de mieux répondre aux questions des citoyens et des autorités communales depuis l’année dernière.

Articles comparables

1 Mars 2022

Pourquoi est-ce important que les organismes de promotion de l’égalité puissent agir en justice

Le gouvernement flamand veut doter son nouvel institut flamand des droits humains (Vlaamse mensenrechteninstituut, VMRI) d'une Chambre des litiges, qui rendra des jugements non contraignants. Il s'inspire en partie du fonctionnement du College voor de Rechten van de Mens néerlandais. En revanche, il ne prévoit pas d’assistance juridique aux victimes de discrimination qui veulent aller devant cette Chambre des litiges ou éventuellement plus tard devant les tribunaux. Les droits des citoyens seront donc moins bien défendus que par Unia aujourd’hui, ou par les bureaux locaux de lutte contre les discriminations aux Pays-Bas.

17 Décembre 2021

Le gouvernement flamand discute de la création d’un « Unia flamand », Unia réagit

Le gouvernement flamand discute actuellement de la création d'une institution flamande en charge de l'égalité, amenée à reprendre les compétences d'Unia en Flandre. Le projet actuel soulève des questions de la part des organisations non-gouvernementales flamandes et des institutions internationales telles que l'ONU. Unia rejoint leurs inquiétudes quant aux risques de recul de la protection des droits humains en Flandre.