Unia signe un accord avec les partenaires de l’enseignement néerlandophone

21 Décembre 2020
Domaine d'action: Enseignement
Critère de discrimination: Tous les critères

Unia vient de signer un accord de collaboration avec des partenaires de l’enseignement néerlandophone. Ils souhaitent renforcer leur collaboration, pour améliorer l’approche de la diversité dans l’enseignement. 

Les partenaires qui ont signé l'accord sont :

  • Katholiek Onderwijs Vlaanderen
  • GO! (l’enseignement de la Communauté flamande)
  • Onderwijsvereniging van Steden en Gemeenten (OVSG)
  • Provinciaal Onderwijs Vlaanderen
  • Federatie Steinerscholen
  • Vlaams Onderwijs Overlegplatform
  • Raad van Inrichtende Machten van het Protestants-Christelijk Onderwijs (écoles protestantes)
  • Federatie van onafhankelijke, pluralistische, emancipatorische methodescholen (FOPEM)

« Depuis des années, Unia mise sur la diversité dans l’enseignement », explique Patrick Charlier, directeur d’Unia. « Nous le faisons toujours en collaboration avec ceux qui travaillent dans l’enseignement. Cet accord sera bénéfique pour tout le monde : il va aider Unia à améliorer ses analyses des obstacles qui empêchent l’enseignement inclusif et la non-discrimination. » 

« Katholiek Onderwijs Vlaanderen concrétise, avec ses membres, ce que peut être une école catholique du dialogue, dans une société en évolution », dit Lieve Boeve, directeur général de Katholiek Onderwijs Vlaanderen. « Nous tenons à garantir un enseignement qui offre ses chances à tous·tes les élèves. Cet accord de collaboration nous offre des opportunités et permet que le rôle de chacun soit respecté, ce qui est aussi très important. »  

« Nos écoles misent sur un enseignement démocratique et d’émancipation, qui offre les mêmes chances de développement à tous·tes les élèves et qui encourage leur autonomie », explique Patriek Delbaere, directeur général de l’OVSG. « La collaboration avec Unia colle parfaitement à l’identité de l’OVSG. À l’avenir nous ferons appel à Unia pour mettre en pratique notre vision : une vraie valeur ajoutée pour notre enseignement ». 

Les partenaires veulent collaborer étroitement à un niveau « macro » pour des formations, des échanges d’information et d’expertise, la politique et la communication. 

Echange d’informations et d’expertise 

Unia et ses partenaires dans l’enseignement ont convenu dans l’accord d’échanger des informations importantes sur des actions, des campagnes, des recommandations et des recherches autour de la diversité dans l’enseignement. Dans ce cadre, les partenaires veulent se réunir au moins une fois par an. 

Des écoles et d’autres acteurs dans l’enseignement pourront également faire appel à Unia pour des formations destinées aux professionnels. Unia pourra, par exemple, donner des formations sur la législation anti-discrimination et la Convention de l’ONU sur les droits des personnes en situation de handicap. 

Diversité dans l’enseignement   

Unia reçoit toujours beaucoup de signalements d’élèves (ou de parents d’élève) au sujet de discriminations sur base des convictions religieuses, de l’origine ou de l’orientation sexuelle. Des élèves en situation de handicap font face à des difficultés dans la mise en place des aménagements raisonnables.  

Il faut continuer à promouvoir l’égalité et combattre les discriminations dans le milieu scolaire. Les partenaires de l’enseignement ont un rôle important à jouer, qui peut être encore amélioré par la collaboration et le dialogue. 

Werner Govaerts, administrateur de la Federatie Steinerscholen, note que l’humanité profonde est une notion cruciale pour la pédagogie de ses écoles, aussi bien en théorie qu’en pratique. « À partir de cette caractéristique intrinsèque, les écoles Steiner veulent soutenir les actions et les campagnes d’Unia dans le domaine de la diversité à l’école », dit-il. 

« Les différences sont une richesse, pas un poids », ajoute Philippe Gryson de FOPEM. « La diversité que nous rencontrons chaque jour, c’est une opportunité d’apprentissage gratuite ». 

Articles comparables

22 Septembre 2021

Lutte contre le harcèlement scolaire : Unia salue les initiatives prises en Fédération Wallonie-Bruxelles

En cette rentrée académique, tant la Ministre de l’éducation, Caroline Désir, que la Ministre de l’enseignement supérieur et de la promotion sociale, Valérie Glatigny, ont annoncé leur volonté d’implémenter une politique globale de lutte contre le harcèlement et les violences dans l’enseignement. Unia encourage vivement la mise en place d’un cadre cohérent pour permettre aux différents établissements d’inscrire de manière structurelle les actions de prévention, de détection et de suivi des faits de harcèlement en concertation avec les acteurs concernés.

24 Avril 2020

Unia et le Service de lutte contre la pauvreté demandent aux hautes écoles et universités une attention particulière pour les groupes vulnérables

Les étudiants ne sont pas tous égaux en confinement. La situation difficile des étudiants issus de groupes vulnérables doit être prise en compte pour éviter qu'ils abandonnent leurs études lors de la prochaine session d'examen. Unia et le Service de lutte contre la pauvreté demandent donc aux hautes écoles et aux universités de prendre en compte tous les étudiants dans leurs méthodes d'évaluation.  

12 Octobre 2021

Covid Safe Ticket et activités éducatives : l’un ne se fera pas au détriment de l’autre

Participer à des activités dans le cadre scolaire (excursion, classes de dépaysement…) ne peut pas être conditionné à la possession d’un Covid Safe Ticket (CST). Or, en cas de voyages scolaires, certains établissements exigent des élèves de produire un pass sanitaire pour pouvoir non seulement accéder au pays visité mais aussi à différentes activités (restaurants, visites, déplacements dans le pays,…).