Comment signaler les messages de haine et les injures à Unia ?

Vous avez reçu des insultes en raison d’un critère protégé ou avez entendu des déclarations à caractère discriminatoire ? Vous pouvez les signaler à Unia. Chaque signalement est analysé grâce aux lois antidiscrimination et Unia apporte aide et conseil.

Comment signaler les messages de haine et les injures à Unia ?

La Belgique garantit la liberté d’expression. De nombreuses injures orales bénéficient de cette liberté d’expression et ne sont donc pas punissables. Dans certaines situations, toutefois, les injures ou déclarations proférées en public sont bel et bien punissables.

Vous hésitez à signaler un message de haine ? Sachez que même si les limites de la liberté d’expression n’ont pas été franchies, votre signalement sera utile : il nous aidera à surveiller la situation de près et à suivre les développements de la société.

Comment prouver les injures ?

Dans le cas d’injures et de messages de haine oraux, il n’est pas évident de fournir la preuve. Voici quelques éléments pour vous aider :

  • D’autres personnes étaient-elles présentes ? N’hésitez pas à leur demander si elles sont prêtes à témoigner sur les propos exacts qui ont été tenus.
  • Avez-vous fait une déclaration à la police ? Si oui, insistez pour qu’il soit indiqué clairement dans le procès-verbal (PV) que vous avez été visé·e en raison d’une caractéristique protégée, comme votre couleur de peau, votre conviction religieuse, votre orientation sexuelle…
  • Demandez toujours une copie du PV.
  • Déclarez-vous personne lésée. Cela vous permettra d’être informé·e ultérieurement de la décision finale.

Attention : Unia ne peut ouvrir un dossier qu’à la demande de la victime elle-même. Vous avez été témoin de propos haineux ? Persuadez la victime d’introduire elle-même un signalement auprès d’Unia.