Rechercher Solutions négociées

5 Solutions négociées trouvé(e)(s)
22 Mai 2012

Language des signes chez la police

Une personne sourde convoquée par la police de Bruxelles pour une audition avait dû payer elle-même les frais d’interprète en langue des signes. Par la suite, le commissaire de police a fait rembourser les frais. Toute personne convoquée pour une audition doit en effet obtenir la possibilité de s’exprimer dans sa langue aux frais du service public (le service de police ou bien le Parquet, comme frais de justice). Les services de police disposent à cette fin d’une liste d’interprètes assermentés (y compris pour la langue des signes).