Rapport parallèle pour le Comité contre la torture (CAT) (2021)

Manque de statistiques fiables et centralisées sur les allégations de violences policières, refoulement ou éloignement d’étrangers malgré les risques de torture et de mauvais traitements et persistance de lacunes en matière de prise en charge des internés : voici quelques exemples des constats de ce rapport.

Ce rapport a été déposé par Unia et Myria au Comité contre la torture des Nations unies, il concerne la période 2013-2021. Il est destiné aux experts indépendants du Comité contre la torture.

Les 15 et 16 juillet 2021, la Belgique rencontre ce Comité pour échanger à propos des progrès réalisés depuis 2013 et des efforts qui restent à fournir. Le Comité rend ensuite un rapport (appelé « observations finales ») avec des recommandations. 

Le Comité abordera cinq thématiques en priorité :

  • les violences policières
  • les conditions de détention
  • la lutte contre le terrorisme
  • le non-refoulement
  • les rapatriements et l’extradition.

Le dialogue interactif entre les représentants de la Belgique et le Comité se déroulera virtuellement et pourra être visionné sur le site web des Nations Unies.

Avant ce dialogue, le 12 juillet 2021, Myria et Unia participent à une réunion avec les experts du Comité des Nations unies contre la torture pour présenter les points importants du rapport parallèle et répondre à leurs questions.

Publications comparables