Le gérant d’une boucherie et un supermarché condamnés pour racisme

6 Octobre 2017
Domaine d'action: Emploi
Critère de discrimination: Racisme

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné cette semaine le responsable qui gérait en 2015 la boucherie de l'enseigne Intermaché à Clabecq (Tubize). En cause, la discrimination d’un boucher intérimaire qui avait vu, en février 2015, sa mission écourtée en raison de sa couleur de peau, une décision qui avait été justifiée en raison de remarques d’un partie de la clientèle qui ne voulait pas « être servie par un noir ».

Le tribunal a reconnu le comportement discriminatoire de celui qui était le gérant au moment des faits. Il a été condamné à deux mois d'emprisonnement avec sursis et à une amende de 1200 euros avec sursis pour la moitié. La société Intermarché est également condamnée à une amende de 3000 euros avec sursis pour la moitié.

Unia, partie civile dans ce dossier, se montre très satisfait de l’arrêt qui a été rendu. Pour Patrick Charlier, directeur d’Unia, « Le tribunal a suivi notre raisonnement en établissant que c’était bien la couleur de peau qui avait été à l’origine de la fin de la collaboration. Il souligne que de tels faits favorisent le développement de la discrimination raciale dans notre société, c’est dès lors  un signal clair qui est adressé à celles et ceux qui, dans le monde du travail, ont de tels comportements et qui sont dans l’incapacité d’une remise en question comme ce fût le cas ici. ».

Enfin, Unia souligne également la bonne collaboration avec l'auditorat du travail qui a permis d’étayer le dossier grâce à des devoirs d’enquête complets.

Articles comparables