Pour un certificat européen Covid inclusif et égalitaire

30 Avril 2021
Domaine d'action: Biens et services
Critère de discrimination: Autres critères

L’Union Européenne travaille activement à un "certificat européen Covid". Son objectif est d’harmoniser, de coordonner et de formaliser les différents dispositifs nationaux qui visent à limiter la propagation du virus dans le cadre de voyages. Bien qu’il soit présenté comme un outil facilitant la libre circulation et n’empêchant pas les personnes non-vaccinées de voyager (les enfants, les personnes pas encore vaccinées ou ne pouvant pas l’être…), il s’appuie sur les stratégies nationales en termes de vaccination ou de dépistage qui ne garantissent pas toujours l’égalité. 

En effet, le "certificat européen Covid" devrait s’appuyer sur la preuve qu'une personne a été vaccinée contre le Covid-19, s'est remise de cette maladie ou qu’elle présente un résultat de test négatif. Ce type de preuve de non contagiosité est opérationnalisé au niveau national. Or si la vaccination en Belgique est gratuite, toute la population n’aura pas eu l’opportunité d’en bénéficier d’ici les départs estivaux en vacances. Les autres moyens permettant de prouver sa non contagiosité (test PCR, un certificat confirmant que le titulaire s’est rétabli d’une infection ou test rapide de détection d’antigènes) sont quant à eux payants. Unia estime qu’il est urgent que les autorités belges pensent à un accès tout aussi facile et gratuit à ces alternatives. Faute de quoi, un instrument présenté comme inclusif et égalitaire, favorisant le droit de circuler de tous et toutes, s’avèrera dans les faits clivant...

Nous rappelons aussi que de telles mesures limitant le droit de circuler librement doivent respecter le principe de proportionnalité. Il faut qu’elles soient limitées dans le temps, appropriées aux objectifs poursuivis et nécessaires à leur poursuite. Mais aussi qu’il n’y ait pas d’autres moyens d’atteindre le même objectif avec une mesure qui serait moins attentatoire aux droits fondamentaux et au principe d’égalité. 

Enfin, "No-one is safe until everyone is safe". Nous ne parviendrons à vaincre le virus que si le monde entier a l'opportunité de se faire vacciner, sinon de nouveaux variants pourront toujours apparaître...

Articles comparables